Recettes saveur » Envie de douceur

Catégorie : Envie de douceur

sorbet banane, coco et lime

Dans mon jardin, il y a de fantastiques bananiers qui nous donnent de délicieuses petites bananes charnues, ultra sucrées et un peu citronnées à la fois. Ce sont mes bananes préférées, je les adore (alors que j’ai jamais été une très grande fan de bananes avant de venir en Thaïlande). Le problème du bananier est qu’il met presque 3 mois à développer ses bananes et à les faire mûrir … et quand tout à coup le régime peut être récolté, toutes les bananes sont mûres en l’espace de 2 ou 3 jours. Du coup, il faut boulotter 10kg de bananes rapidos si tu veux pas les jeter.

Read more

Caramel au miso blanc

Le miso, c’est un peu comme la pâte de crevettes, le cénovis ou le camembert, la première fois que tu plantes ton nez dessus, tu as envie de partir en courant. Depuis que j’habite en Thaïlande, je me suis habituée aux odeurs de nourriture qui dérangent, ici on a quand même le durian et le Jambada qui sont 2 fruits qui dégagent une odeur putride, la pâte de crevettes et autres liquides à base de gouramis fermentés, les odeurs de viande pas fraîche au marché, le poisson séché, le porc fermenté … mais le somment de l’horreur, pour moi, ce sont les pousses de bambou fermentées en saumure qui, une fois cuites, dégagent une odeur puissante de pipi de chat (sans déc ! je te jure que c’est vrai).

Read more

Petits puddings banane, coco et rhum

Si je poste mes recettes à un rythme de moins en moins soutenu, ce n’est pas par perte de motivation, c’est juste que la vie au sud de la Thaïlande ne m’offre pas vraiment de répit.
Il y a eu la fin du semestre scolaire avec la correction de 200 copies en l’espace de 2 jours, la recherche d’un nouveau logement et puis la création d’un site web avec réservation en ligne pour un charmant petit resort sur une île paradisiaque de la région.
Read more

Kanoum Krok – petites crêpes à la noix de coco

Aujourd’hui, un peu de douceur dans ce monde de brutes !

Les Kanoum krok sont généralement préparés comme snack de l’après-midi. Ici, les gens ne mangent pas vraiment de dessert mais ils aiment bien grignoter toute la journée. Le truc horrible avec ces kanoum krok, c’est qu’ils sont tout croustillant à l’extérieur, tout fondant dedans et qu’ils sont sucrés juste ce qu’il faut … du coup, quand tu les vois en cours de fabrication dans la rue, tu ne peux pas t’empêcher de t’arrêter pour en acheter.
Comme on les trouve un peu à tous les coins de rue, je ne me suis jamais vraiment donnée la peine d’en préparer moi-même.

Read more

Courge caramélisée et lait de coco

Ce dessert est une vraie tuerie. Ici, il est servi avec du lait de coco dans lequel tu peux ajouter des glaçons, si tu le souhaites … mais tu peux très bien supprimer le lait de coco et servir la courge caramélisée tiède sur une boule de glace “fleur de lait” ou coco.

Depuis longtemps déjà, je voulais préparer ce dessert, le problème a été d’obtenir la recette. Une recette thaïe est à l’image de la vie quotidienne dans mon bled : floue et fluctuante. Je te jure, il faut que tu essaies la prochaine fois que tu viens en Thaïlande : tu demandes à une personne locale de t’expliquer comment préparer un plat que tu aimes. Et là, deux possibilités : soit tu es dans un jour de patience infinie et tu essaies de poser des questions pour obtenir des informations précises que tu n’obtiendras pas, soit t’es dans un jour de trop-plein et tu rentres à la maison broucouille.
Read more

Petits pots de crème de mangue

En Thaïlande, les mangues sont absolument délicieuses. Il en existe une multitude de variétés.
Les plus petites sont de la taille d’un abricot. On peut les acheter vertes pour les préparer en salade ou en salsa, elles sont extrêmement acides. Une fois mûres, elle ont une belle couleur orange, elles sont alors très parfumées et conservent un peu de leur acidité. Elles sont très prisées et ne sont pas disponibles toute l’année.  Mûres, elles coûtent une fortune : 5 euros par kilo (ça te fait sourire mais, ici, c’est très cher).

Read more

Dessert thaï à la courge

courge-coco

 

Les desserts thaï, en soi, ça n’existe pas ! En tous cas pas dans cette région de la Thaïlande. Il y a des tas de préparations sucrées à base de riz et de noix de coco principalement mais elles ne sont jamais servies en dessert. Ici, on mange une triple portion de riz pour chaque repas avec un petit peu de viande ou de légumes mais jamais de dessert. Par contre, en plus des 3 gros repas par jour, on prend des collations à longueur de journée et c’est généralement entre les repas qu’on mange les desserts.
Les plats sucrés ne sont pas des desserts comme on les entend en Europe. Rares sont les personnes qui ont un four dans leur cuisine, on prépare tout sur un réchaud à gaz. Cela signifie qu’on trouve rarement des gâteaux incroyables ou des tartes aux fruits. Le taux d’humidité fait que le pain et les pâtisseries se conservent mal et deviennent tout mous très rapidement.
Parmi les desserts, il y a tous ceux à base de :
– riz gluant (stick rice) : riz gluant à la mangue (un des grands favoris), riz gluant à la coco cuit dans un morceau de cane à sucre, riz gluant noir à la coco, …
– de crêpes : petites crêpes au lait de coco (à tomber à la renverse), crêpes de farine de riz farcies à la pâte de haricot ou à la crème de padan, ou encore des crêpes farcies d’un mélange de sucre de palme et de coco fraîche, …
– de courge : courge au caramel (c’est trooooo bon), courge au lait de coco, courge entière farcie de pudding à la coco et coupée en tranches, …
– perles de tapioca : là, on touche au domaine du bizarre pour moi : on mélange de la glace pilée, des perles de tapioca, des sirops, des fruits étranges… pour obtenir un mix de plein de trucs assez gluant-sucré-sans goût distinct.
– les beignets : de bananes, de jackfruit, de patates douces, de taro, …
– les gelées : de coco fraîche et de plein d’autres trucs que je n’arrive pas à décrire.
J’en oublie sans doute !

Ce dessert-ci est absolument parfait pour les froides journées d’automne et d’hiver !
Il peut être servi chaud, tiède ou froid. Il m’est arrivé d’en préparer lorsqu’on rentrait de plongée, frigorifiés (en saison des pluies il peut faire bien froid quand on est tout mouillé et qu’il n’y a pas de soleil) et cela a toujours rencontré un grand succès !

C’est très facile à préparer, les perles de tapioca ne sont pas indispensables mais elles apportent un petit truc en plus !

tapioca

Il est important de bien équilibrer le sel et le sucre dans le lait de coco. Le lait de coco peut être très écoeurant s’il est trop sucré et très fade s’il ne l’est pas assez.  En ajoutant beaucoup de sucre, on a un dessert pas fade et en ajoutant un peu de sel, on retire cette impression de lait de coco écoeurant. Le mieux est de ne mettre ni trop de sel ni trop de sucre en cours de préparation et d’en ajouter petit à petit lorsque le plat est prêt, jusqu’à ce que le goût nous plaise bien.
L’autre point important est de ne pas trop cuire la courge. Il faut qu’elle soit juste tendre, pas croquante mais pas fondante. Si elle est trop cuite, elle se défait et le dessert n’a plus aucun intérêt.

Voici la liste des ingrédients, clique sur l’image pour la voir en plein écran :

courgecocoingr

Prépare la courge : retire la peau et les graines. Coupe-la en petits cubes de 1cm de côté.

courge

Dans une casserole, porte à ébullition le lait de coco et l’eau, 2 c.s. de sucre et 1/2 c.c. de sel.
Baisse le feu, ajoute les perles de tapioca et laisse mijoter 10 minutes à feu doux.
Goûte le lait de coco, ajoute un peu de sucre et de sel jusqu’à ce que le mélange soit à ton goût. Pour cette recette, j’ai utilisé 2 c.s. de sucre et  1 c.c. de sel rase car j’aime quand ce n’est pas trop sucré. A toi de voir.

Ajoute les dés de courge et cuis-les dans le lait de coco jusqu’à ce qu’ils soient à peine tendre (5-7 minutes). Ils termineront la cuisson lors du refroidissement du lait de coco.

A servir chaud (s’il fait bien froid dehors) ou froid (s’il fait bien chaud dehors).

Retour de vacances et petits gâteaux qui envoient du rêve

Nous venons juste de rentrer de 5 semaines de vacances en Suisse… eh oui, nous faisons les choses à l’envers !
Nan a découvert les montagnes et la neige, il a aussi découvert la nourriture Européenne.
Je prépare souvent des salades, des pâtes ou des plats au four, mais il est vrai que les ingrédients que l’on trouve en Thailande pour cuisiner de la nourriture européenne ne sont pas au top ! J’avais donc beau dire à Nan que même s’il ne trouve pas fantastique lorsqu’il mange italien ou français en Thaïlande, il apprécierait cette même nourriture un fois en Suisse, il ne voulait pas me croire.
Nous avons donc emporté dans nos bagages un rice cooker et des tonnes de réserves de nourriture thaï car il avait peur de crever de faim. C’était d’ailleurs sa plus grande angoisse à propos de nos vacances. Incroyable, non ?
Read more

Confiture ultra-rapide de mangues

J’aime les confitures. Chaque fois que je fais du pain, je me mords les doigts de pas avoir de confiture sous la main. En Thaïlande les confitures sont inmangeables, elles sont un million de fois trop sucrées et bourrées de colorants et autres trucs pas nets.
Mes amis m’en apportent quand il viennent me trouver mais elles ne durent jamais bien longtemps. Ma préférée de tous les temps : ABRICOT !
et juste derrière dans le classement : “framboises du jardin” et “raisin rouge de grand-maman”
Ouh là, rien que d’y penser, je salive.

Read more

Cake moelleux au citron vert et au gingembre

Ce cake imbibé de sirop de citron vert est incroyablement moelleux. Comme tu le sais déjà, je suis une inconditionnelle du gingembre et j’en ajoute à peu près partout, y compris dans mes desserts. Cette recette de cake moelleux au citron est un classique suisse que nous avons tous préparé un jour dans notre jeunesse. Cette recette est publiée par Betty Bossi. Je l’ai modifiée pour en faire des mini cakes au citron vert et au gingembre.

Read more