Curry de coques au curcuma et au tamarin

Aujourd’hui, premier jour officiel de ma nouvelle vie, je te livre MA recette favorite, celle qui fait miam : le curry de coques au curcuma et tamarin autrement appelé “Gaeng Kati”.
Gaeng signifie curry et Kati, c’est le lait de coco. Il s’agit d’un curry un peu acidulé et jaune vif. Ce curry est encore meilleur lorsqu’on utilise du lait de coco frais mais c’est sans doute introuvable en Europe donc on le fait avec le lait de coco en brique. On le prépare avec ou sans pâte de curry. Ici, on trouve au marché local de la délicieuse pâte de curry toute prête pour le “Gaeng Kati”.

 

pate-curry
Je te donne la version sans la pâte de curry, c’est délicieux aussi !

Ce curry au tamarin et au curcuma est un plat typique du sud de la Thaïlande et je ne l’ai jamais vu sur les menus des restaurants… en même temps je sais pas lire le thaï donc c’est vrai que ça aide pas.
On le prépare principalement avec du poisson mais comme tu le sais déjà, j’essaie d’éviter le poisson : info ici. Aujourd’hui, je le prépare avec les coquillages frais que j’ai trouvés ce matin au marché.

Généralement, il est cuisiné avec… accroche toi bien… des pousses de feuilles de courge. J’ai découvert cela ici. Dire que j’ai toujours eu des courges dans mon jardin et que je ne savais même pas qu’on pouvait manger les feuilles de la plante ! Une fois cuit, cela ressemble à des épinards mais avec un goût un poil plus doux. Comme je viens juste de déménager, je n’ai pas encore de courges au jardin et aujourd’hui, au marché, il n’y avait rien qui y ressemble. Mais n’hésite pas à essayer, c’est top délicieux. Pour voir comment préparer cela : clique ici.

Si tu veux en mettre dans ce curry, tu peux les ajouter 15 minutes avant la fin de cuisson.

Le galanga n’est pas indispensable pour cette recette mais il ajoute une touche fraîche. Ce n’est pas une bonne idée de le remplacer par du gingembre. Le galanga se congèle bien. Si un jour tu en trouves du beau au marché, ça vaut la peine d’en garder un morceau au congèle pour les jours de pénurie.
Sur la photo ci-dessous, tu peux voir les 2 morceaux que je me suis fait refiler ce matin… un tout beau tout frais qui sort juste de terre (à droite) et un bien vieux pas beau mais qui donne quand même bon goût. Donc pas de panic, même si celui que tu trouves a un peu sale tête, balance-le dans le curry sans trop le regarder.

ka2

Liste des ingrédients pour 2 personnes :

1kg de coques (ou plus)
2 c.s. d’huile
9 gousses d’ail
3 piments
1 c.c. de bouillon de légumes en poudre
10 cm de curcuma frais
1 c.s. de curcuma en poudre
1 c.c. de pâte de crevettes
1 grosse c.s. de tamarin
6 cm de galanga frais
4 bâtons de citronnelle
6 feuilles de citron kaffir
4 dl de lait de coco
2 c.c. de sucre de palme
1 c.s. de sauce de poisson

 

Préparation :

Allez, on se met aux fourneaux sans attendre.

Commence par nettoyer les coquillages.
Si t’es pas très au point avec le nettoyage des coquillage tu peux jeter un oeil à cette vidéo :clique ici

J’aime bien sucer les coquillages et me mettre de la sauce partout donc je laisse les coquilles. Fais comme bon te semble, si tu préfères, enlève les avant de servir.

coques1

Ecrase et épluche 3 gousses d’ail, coupe 3 piments en rondelles et mets le tout dans un mixer.

chilies

Dans une grande poêle ou casserole, fais revenir ce mélange ail-piment, jusqu’à ce que tout le monde autour de toi tousse puis déglace avec 3 dl d’eau. Porte le tout à ébullition et place-y les coques bien lavées. Cuis à couvert à feu moyen durant 8-10 minutes jusqu’à ce que les coques soient ouvertes.
Retire-les de la casserole et égoutte-les bien. Filtre l’eau de cuisson, complète pour avoir 3dl, ajoute 1 cc de bouillon de légumes en poudre.

Prépare les condiments :
Ecrase le reste des gousses d’ail et retire la peau.
Sous l’eau courante gratte la peau du galanga et du curcuma avec le dos de la lame d’un couteau ou avec une brosse.
Ecrabouille la citronnelle et le galanga dans un mortier. Si tu n’as pas de mortier, tape dessus avec un rouleau à pâtisserie pour les fendre.

citronnellelemongrass2

Coupe le curcuma frais en fines lamelles
Déchire les feuilles de citron kaffir en morceaux

Dans une poêle, mets le lait de coco, le bouillon fait avec l’eau des coques, la pâte de crevettes, le sucre de palme et tous les condiments : citronnelle, galanga, curcuma frais et en poudre, tamarin, feuilles de kaffir.
tamarin

curry5
Porte à ébullition puis laisse cuire à feu doux 10 minutes. Ajoute les pousses de feuilles de courge si tu le souhaite et cuis 15 minutes de plus. N’hésite pas à ajouter un peu d’eau si cela devient trop épais. Le curry doit avoir la consistance d’une belle sauce tomates.
curry3

Assaisonne avec la sauce de poisson. Goûte et rectifie en fonction de tes préférences. Si c’est trop acide, mets davantage de sucre. Tu peux aussi ajouter des piments si tu veux un curry qui arrache.

Normalement on sert ce curry avec tous les condiments et chacun les met de côté dans son assiette car on ne mange pas le galanga, la citronnelle, le curcuma, les feuilles de citronnier ou les noyaux du tamarin 🙂
Si tu préfères les enlever une fois qu’ils ont bien parfumé ton curry et avant de mettre les coquillages, pas de problème… faut juste pas inviter un Thaï à manger ce jour là !

Dépose les coquillages cuits dans un plat, verse le curry dessus.

Présente le curry avec du riz parfumé ou des pommes-de-terre cuites à la vapeur, tu peux accompagner avec un plat de légumes verts sautés… et je suis prête à parier que c’est même trop bon avec des frites fraîches.
Ici, on le mange simplement avec du riz blanc (encore et encore) et avec du poisson salé-séché-frit : pla khem.

currydef1

 

 

 

gaengkatidef5

Curry de coques au curcuma et au tamarin

Curry de coques au curcuma et au tamarin

Ingrédients

  • 1kg de coques (ou plus)
  • 2 c.s. d'huile
  • 9 gousses d'ail
  • 3 piments
  • 1 c.c. de bouillon de légumes en poudre
  • 10 cm de curcuma frais
  • 1 c.s. de curcuma en poudre
  • 1 c.c. de pâte de crevettes
  • 1 grosse c.s. de tamarin
  • 6 cm de galanga frais
  • 4 bâtons de citronnelle
  • 6 feuilles de citron kaffir
  • 4 dl de lait de coco
  • 2 c.c. de sucre de palme
  • 1 c.s. de sauce de poisson

Préparation

  • Commence par nettoyer les coquillages.
  • Ecrase et épluche 3 gousses d'ail, coupe 3 piments en rondelles et mets le tout dans un mixer.
  • Dans une grande poêle ou casserole, fais revenir ce mélange ail-piment, jusqu'à ce que tout le monde autour de toi tousse puis déglace avec 3 dl d'eau. Porte le tout à ébullition et place-y les coques bien lavées. Cuis à couvert à feu moyen durant 8-10 minutes jusqu'à ce que les coques soient ouvertes.
  • Retire-les de la casserole et égoutte-les bien. Filtre l'eau de cuisson, complète pour avoir 3dl, ajoute 1 cc de bouillon de légumes en poudre.
  • Prépare les condiments :
  • Ecrase le reste des gousses d'ail et retire la peau.
  • Sous l'eau courante gratte la peau du galanga et du curcuma avec le dos de la lame d'un couteau ou avec une brosse.
  • Ecrabouille la citronnelle et le galanga dans un mortier. Si tu n'as pas de mortier, tape dessus avec un rouleau à pâtisserie pour les fendre.
  • Coupe le curcuma frais en fines lamelles
  • Déchire les feuilles de citron kaffir en morceaux
  • Dans une poêle, mets le lait de coco, le bouillon fait avec l'eau des coques, la pâte de crevettes, le sucre de palme et tous les condiments : citronnelle, galanga, curcuma frais et en poudre, tamarin, feuilles de kaffir.
  • Porte à ébullition puis laisse cuire à feu doux 10 minutes. Ajoute les pousses de feuilles de courge si tu le souhaite et cuis 15 minutes de plus. N'hésite pas à ajouter un peu d'eau si cela devient trop épais. Le curry doit avoir la consistance d'une belle sauce tomate.
  • Assaisonne avec la sauce de poisson. Goûte et rectifie en fonction de tes préférences. Si c'est trop acide, mets davantage de sucre. Tu peux aussi ajouter des piments si tu veux un curry qui arrache.
  • Normalement on sert ce curry avec tous les condiments et chacun les met de côté dans son assiette car on ne mange pas le galanga, la citronnelle, le curcuma, les feuilles de citronnier ou les noyaux du tamarin 🙂
  • Si tu préfères les enlever une fois qu'ils ont bien parfumé ton curry et avant de mettre les coquillages, pas de problème... faut juste pas inviter un Thaï à manger ce jour là !
  • Dépose les coquillages cuits dans un plat, verse le curry dessus.
  • Présente le curry avec du riz parfumé ou des pommes-de-terre cuites à la vapeur, tu peux accompagner avec un plat de légumes verts sautés...
  • http://www.aupaysdespiments.com/curry-de-coques-au-curcuma-et-au-tamarin/

    6 commentaires

    1. scarlett dit

      Wouahhhhh la recette de déglingos que t’as préparée!!! Alors là tu peux être sûre que si je montre ça au Suricate tout à l’heure, il te file son vote pour le concours, direct! Tu l’as appelé pour avoir des infos sur nos habitudes culinaires? Hi Hi!
      C’est super original, vachement bien présenté, tes photos sont canons en plus et surtout c’est vachement bien expliqué! Tu peux être sûre que c’est une recette que je vais tester à la maison… enfin avec les ingrédients du bord of course!
      Alors le galanga, je ne connaissais pas du tout (j’adore ce mot! C’est chantant j’trouve!), c’est marrant, ça a un peu une tête d’insecte, le genre à se camoufler entre les branchages 🙂 Tu m’as fait trop rire avec ton histoire de piment et d’ail qui chauffent jusqu’à ce que tout le monde tousse autour! C’est une technique, ça 😉
      Le choix des coques (je suis allée lire ton article sur les poissons, hyper intéressant, j’en toucherai deux mots à ma famille… gros consommateurs de poissons) est judicieux, d’abord parce que j’adore ça… et puis surtout ça me rappelle de super bons souvenirs (j’allais souvent en ramasser sur la plage avec mon papy quand j’étais petite). J’aime bien laisser les coquilles parce que j’aime faire des tas de coquilles vides quand je les mange… fétichiste, moi? lol
      J’ai du curcuma frais! Yessss! Bon, j’en ai plein les mains aussi cu que j’arrive pas à enlever la couleur après 10 lavages de main! Au moins je sais maintenant que c’est un bon colorant naturel 😉
      Les pousses de feuilles de courges? Mais j’en apprend des trucs avec toi!!! J’suis aussi allée lire ton article, j’ai bien noté mais c’est valable pour toutes les courges? Tu sens vraiment pas les poils une fois cuites?

      Bon, voilà, j’ai réussi à écrire un roman! Quelle bavarde 😉 En tout cas je te remerkie pour ta super participation, je valide tout of course!!!
      Becs becs!

      • Kris dit

        Hé ben, tu ne fais pas les choses à moitié, pour une réponse, c’est une réponse 🙂 Désolée pour le retard de la mienne, nous avons passé le week-end à Bangkok.
        Je suis super contente que la recette te plaise, qu’elle me donne le vote direct du Suricate (j’ai mes indics partout) et qu’elle te fasse découvrir des truc mangeables 🙂
        C’est un peu ce qui m’arrive ici, je vois chaque jour des nouveaux légumes et des nouveaux produits à essayer. Le seul problème c’est de comprendre comment on les utilise. Un exemple, pas plus tard que ce week-end, au marché, j’ai vu un fruit que je n’avais jamais vu auparavant.
        Je m’arrête et demande à mon garde du corps ce que c’est. Réponse : “un fruit”. ok…
        mais c’est un fruit qui ressemble à quoi ? Réponse : “je ne peux pas expliquer en anglais”. ok…
        mais on le mange comment ? Réponse : “comme un fruit”.
        Et quand je m’énerve, il me dit : “Ben qu’est-ce qu’il y a ?”
        Donc généralement, pour les nouveautés, il faut être dans un jour ou 1. tu as beaucoup de temps libre devant toi et 2. tu es d’une zénitude hors du commun.
        Ahahahahahaha quand au curcuma, il me fait le même effet 🙂 Et il reste bien sur les mains durant 3 ou 4 jours ! il s’incruste tout autour des ongles et c’est super moche ! En plus, ici, toute la vaisselle est en plastic, je te raconte même pas la galère pour faire partir la couleur. Moi, je triche, j’enlève pas la peau: je le frotte avec une petite brosse pour le nettoyer et basta… ça évite de trop s’en mettre plein les mains 🙂
        Quand aux pousses de feuilles de courge, je pense que c’est valable avec n’importe quelle courge… je serai bien incapable de te dire quelle sorte de courge pousse dans mon jardin, généralement cela sort tout seul du compost 🙂 mais ici, ils mangent aussi les pousses des autres cucurbitacées genre différents types de courgettes et autres légumes dont je ne connais pas le nom français. Pas de soucis pour les poils, on les sent pas après la cuisson. Si tu veux les retirer, tu peux peler les tiges comme tu le ferais avec de la rhubarbe.
        Belle journée à toi
        Bec
        Kris

    2. Léa dit

      Bonjour Kris

      Ce plat est magnifique et semble délicieux. Pour mon repas de vendredi (13 mais je ne suis par superstitieuse…) je vais le tester mais comme nous sommes 6 j’avais l’intention de mélanger les coques et du poisson blanc en morceaux, histoire de ne pas avoir une énooooorme casserole à présenter.
      Question 1: pour la sauce curry faut-il multiplier les ingrédients par 3 (cela me semble exagéré !)
      j’avais également l’intention de faire un curry de crevettes et cœur de palmier qui a l’air également super.
      Question 2 : qu’en penses-tu cela va bien se marier ?
      Merci par avance de ta réponse et à bientôt

    3. LoOmyt dit

      Bonjour Kris

      Je viens enfin de tester cette recette et c’est DÉLICIEUX !!! Les épices, les parfums… tout y est ! en version soft car certaines papilles sont sensibles ici.
      Il me manquait juste la pâte de crevettes et j’ai remplacé les coques par ce que me fournit mon petit pêcheur local, en l’occurence de la siriole pour cette fois-ci.
      Vraiment une pure merveille, merci.

      • Kris dit

        Hello LoOmyt
        J’ai, moi aussi commencé avec la version soft 🙂 et puis, petit à petit, on s’habitue au piment.
        Cette recette se prépare avec toutes sortes de poissons et de coquillages ici, tout comme toi, on varie les plaisirs !
        Merci pour ton sympathique message, je suis heureuse que ce curry te plaise autant qu’à moi.
        Bonne continuation et n’hésites pas à essayer de préparer du poisson en curry acidulé, c’est délicieux aussi 😀

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Petit calcul anti-spam ... * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.