Curry massaman de poulet

Grand classique de la cuisine thaï, ce curry est très parfumé. Il rappelle les saveurs d’Inde et du Moyen-Orient. Il s’agit d’un curry qui n’est pas très pimenté, ou tout du moins pas autant que les curry rouge ou curry vert. Toutefois, dans le sud de la Thaïlande, les gens sont des fadas de piments et il m’est arrivé de goûter des massaman trop forts pour que je puisse les manger. Comme quoi, ici, il n’y a aucune règle, c’est la jungle !

massaman3

Plus je parcours le net et plus je découvre des recettes de “curry thaï” qui s’intitulent ainsi sans raison apparente car elles n’ont rien de semblable à un curry. Ce n’est pas parce qu’on cuit des aliments dans du lait de coco qu’on peut appeler cela curry thaï. J’ai aussi rencontré plusieurs recettes du “véritable curry comme là-bas”, “le seul, le vrai, l’unique” ! Eh bien laisse-moi te dire : “c’est tout du pipeau”. C’est un peu comme si je postais LA seule et unique véritable recette de la tarte aux pommes. Il n’existe de pas vrai curry thaï pour la simple et bonne raison que chaque cuisinière a sa propre recette. De plus, il existe un grand nombre de variétés de curry qui demandent tous des ingrédients différents. Au marché, le stand où j’achète mes pâtes de curry en propose une dizaine de sortes. J’ai souvent vu des dames locales demander des mélanges des différentes pâtes en fonction de ce qu’elles veulent en faire. Plus on se dirige vers le nord du pays, plus les curries sont légers et préparés à base d’eau et d’épices. Plus on va au sud, plus les curries sont épais, pimentés et bourrés de lait de coco (normal, les cocotiers poussent dans le sud de la Thaïlande).
La seule constante est la manière de cuire les différents ingrédients :

1. Il faut une matière grasse dans laquelle on va faire revenir la pâte de curry, l’ail et les épices. Cela peut être de l’huile végétale ou du lait de coco.
2. On  fait également revenir la viande dans ce mélange de gras et d’épices durant quelques minutes.
3. On ajoute du liquide : eau ou lait de coco et on laisse mijoter jusqu’à ce que la viande soit prête. En cours de route, on ajoute les légumes en fonction de leur temps de cuisson.
4. On rectifie l’assaisonnement en fin de préparation car si on sale en cours de route et que la sauce réduit, on a des mauvaises surprises.

Tout cela pour dire que je ne prétends pas te procurer LA recette du massaman mais uniquement une recette que j’ai appris à préparer avec notre cuisinière locale et que j’apprécie.

Je n’ai jamais eu l’occasion de goûter les pâtes de curry massaman du commerce. Je n’ai donc pas la moindre idée de leur qualité. Si tu veux préparer ta pâte de curry maison, voici une recette facile : pâte de curry massaman.
Le massaman est délicieux avec du boeuf. Il faut choisir de la viande pour ragout et la couper en cubes de 2-3cm. Tu laisses tout cela mijoter 40 minutes ou plus et c’est un régal. Je ne prépare pas de boeuf car celui que je trouve au village est carrément comme de la semelle. Du coup, c’est jour du poulet !

Le massaman peut être servi avec du riz thaï mais lorsque Nah nous le préparait, elle le servait avec des nouilles aux oeufs frites. Tu mets les nouilles aux oeufs croustillantes dans l’assiette et tu verses le curry chaud dessus. On adorait tous cela.

massaman5
Si tu veux essayer, il faut trouver des nouilles chinoises aux oeufs, sous forme sèche. Plus les nouilles sont épaisses, meilleur c’est.

nouilles3

Voici la seule sorte de nouilles aux oeufs que j’ai réussi à trouver dans ma région, elles sont juste un poil trop fines mais c’est bon quand même.
Par contre, elles sont super salées… c’est bien la première fois que je trouve des nouilles chinoises salées, c’est sans doute précisé sur le sachet mais ça me fait une belle jambe !!!

Tu fais chauffer de l’huile dans une poêle creuse et tu y fais frire les nouilles par petites portions durant quelques minutes pour qu’elle deviennent légèrement dorées et bien croustillantes.

nouilles

nouilles2

Liste des ingrédients pour cette recette : clique sur l’image pour la voir en plein écran :

massaman
Ecrase les gousses d’ail et retire la peau.
Pèle les pommes-de-terre cuites et coupe-les en 6.
Dans une poêle avec un peu d’huile, fais dorer les cacahuètes. Réserve-les.
Epluche l’oignon et coupe-le en 4.
Dilue la pulpe de tamarin dans 4 c.s. d’eau chaude. Mélange bien pour décoller la pulpe des noyaux puis filtre. Conserve le jus.

Porte à ébullition 1dl de lait de coco dans une poêle, laisse bouillir et épaissir jusqu’à ce que la graisse de coco apparaisse sur les bords de la poêle. Ajoute alors l’ail et la pâte de curry, la pâte de crevettes, la cannelle, les feuilles de laurier et la cardamome. Fais revenir durant 2 minutes pour que les arômes du curry ressortent bien. Ajoute l’émincé de poulet et saute-le jusqu’à ce qu’il blanchisse.
Ajoute les oignons, le sucre, les pommes-de-terre, le tamarin.
Verse le lait de coco et l’eau dans la poêle et laisse mijoter à feu doux durant 10 minutes. (si tu prépares du ragout de boeuf, ajoute de l’eau pour qu’il y ait assez de liquide pour une longue cuisson)
La sauce va épaissir un peu. Si la sauce est trop épaisse, tu peux ajouter un peu d’eau en cours de cuisson.
Mets la sauce de poisson dans le curry, mélange bien et goûte. Rectifie l’assaisonnement si nécessaire.

massaman4

4 commentaires

  1. chris 06 dit

    Bonjour ma bibiche
    Bien que n’ayant jamais vécu là-bas, je te rejoins entièrement ,au sujet des remarques concernant ton exposé.
    J’apprécie particulièrement, les nouilles grillées (formule viet )avec les légumes.
    Ils les font cuire auparavant, mais pour toi, tu les frits directement…..est-ce que je me trompe????( j’avais essayer les 2 méthodes), et suite aux conseils d’amis du pays, il m’a été dit impérativement, de les faire cuire, avant la friture, en conseillant toutefois,des nouilles fines.
    Donc j’attends que tu éclaires un peu ma lanterne!!!
    Je suis une boulimique de tout ce qui est croquant
    Je t’embrasse affectueusement, et si je puis te rendre service, pour te faire plaisir, n’aies aucune gêne, ce sera un plaisir pour moi. D’autre part, si pour des vacances vous décidiez, de venir sur la Côte d’Azur, faites signe. C’est le signe de l’amitié. Chris 06

    • Kris dit

      Mais bonjour !
      Je ne connais absolument pas la cuisine vietnamienne, je ne peux donc pas vraiment comparer. Tu me poses une colle 😉
      Ici, lorsqu’on fait des nouilles sautées aux légumes, on les cuit dans l’eau bouillante quelques minutes, on les égoutte puis on les fait revenir à la poêle avec un peu d’huile et des légumes. J’imagine que c’est ce dont tu parles.
      Cette version est spéciale, honnêtement, j’en ai jamais vu dans les restaurants. C’est notre cuisinière qui les préparait ainsi mais qu’avec le massaman… pourquoi ? aucune idée. Effectivement les nouilles ne sont pas bouillies, elles sont juste frites dans de l’huile à friture.
      A Chiang Mai, ils ont une spécialité locale de nouilles fraîches avec du curry dessus et des nouilles frites pour la déco et le crunch. Dans toutes les recettes que j’ai vues les nouilles frites ne sont pas bouilles d’abord.
      Peut-être que cela dépend du type de nouilles que tu trouves… celles-ci n’étaient pas dures comme des spaghettis, elles étaient un peu molles, pas cassantes (mais ce n’étaient pas des nouilles fraîches pour autant)
      Si tu aimes ce qui est croquant, FONCE ! 🙂
      Gros becs et bonne fin de week-end.

  2. Louise dit

    Bonjour,

    nous souhaitons faire ce curry pour les ans de notre fille, dimanche, mais nous ne connaissons pas les 3/4 des aliments!
    Nous serons 10 lors de ce repas, faut-il conserver les mêmes proportions? nos convives ne sont pas des grands habitués des plats pimentés, est ce qu’il faut diminuer les quantités de curry?
    Merci d’avance pour ta réponse et félicitation pour ce très beau site!

    Louise

    • Kris dit

      Bonjour Louise,
      Compte-tu faire la pâte de curry toi-même ?
      Si oui, il n’est pas nécessaire de diminuer les quantités car tu peux faire une pâte de curry très peu pimentée.
      Si c’est de la pâte de curry du commerce, le mieux est de la goûter pour savoir si elle est très pimentée ou non. Si oui, il est préférable de diminuer les quantités (de pâte de curry seulement, le reste des proportions peut être conservé).
      J’espère que tu pourras trouver tous ces ingrédients inconnus et que tout le monde appréciera ce délicieux curry 🙂
      Meilleures salutations
      Kris

Les commentaires sont fermés