De retour de Bangkok …

Me voici de retour sur le blog et à la maison. Après le déménagement et un séjour à Bangkok pour obtenir des visas de voyage, ça fait du bien de se poser un peu. Je vais essayer de te préparer une recette par jour durant les 2 semaines à venir, on verra si j’arrive à tenir le rythme !

Pour l’instant, je te livre le récit de mon voyage à Bangkok.
Comme chaque fois, avant de voyager, je me réjouis de ce que je vais découvrir, je commande des cartes et des livres de référence, je passe des heures sur le net pour trouver des bons plans… et comme chaque fois, je n’ai pas assez de temps pour faire tout ce que je veux faire. Cette fois, le but du voyage était d’obtenir un visa et de faire du shopping pour nos vacances : achat de souvenirs à apporter en Europe et achat d’habits corrects pour le voyage. Autant dire qu’en 3 jours et demi, c’est ristret !

Lors de notre séjour précédent, nous avons logé dans un hôtel génial mais assez cher, au pied du sky train de la station d’Asoke, au plein coeur de Bangkok. Cette fois, budget oblige, on a dû revoir à la baisse notre standing et trouver un hôtel bon marché… Déjà rien que là, ça m’a pris 1 semaine de recherches. Soit on est bien placé et ça coûte une bombe, soit c’est un truc avec un lit que rien que sur les photos tu vois que tu vas avoir mal au dos en te levant, soit c’est un dortoir (et à mon âge, c’est hors de question). Finalement, nous avons opté pour un petit hôtel à prix super bas, bien situé. Il est à 2 minutes de marche du sky train, un peu en dehors du centre de Bangkok. L’hôtel n’est pas tout neuf et ça se voit mais tout est très propre, le service est excellent, les chambres sont simples, petites mais correctes. On a même eu une clim qui ne faisait pas de bruit et une douche chaude avec de la pression ! Mais que demande le peuple ? Tout cela pour 990 baht par nuit (30chf).

Pour préparer ton voyage à Bangkok, je te conseille la carte de Nancy Chandlers. Elle est accompagnée d’un petit livre qui t’indique ce que tu peux trouver et où.

6169046201

Le premier jour, nous l’avons passé à l’ambassade puis à MBK. MBK est un shopping mall trèèèèèèèèès vaste et bourré de petites échoppes qui vendent de tout à tous les prix. Moi, ça m’a pris la tête grandeur nature : soit tu veux acheter des articles pas cher et tu vas au marché, soit tu cherches de la qualité et tu vas dans un magasin de marque. Ces espèces de boutiques qui vendent de tout et de rien, j’aime pas ça. Y a trop de monde, on marche des kilomètres sans rien trouver, on a mal aux pieds et on devient grognon. Du coup, on se réfugie au food court.

En Asie, tous les shopping malls ont un étage dédié à la nourriture : le food court. Il s’agit une grande cafétéria avec des centaines de tables et de chaises et plein de petits stands de nourriture : soupe de nouilles, riz au poulet, curries en tous genres, riz frit, canard laqué, raviolis vapeur, brochettes, … etc. Généralement la nourriture y est à peu près correcte et très bon marché. Le gros avantage est que tu es servi en 3 minutes, pas besoin d’attendre.

Le food court de MBK est différent de ceux que j’ai vu jusqu’ici : il y a une très grande variété de nourriture et tout a l’air bien frais et bien gouteux. Nous sommes donc à nouveau de bonne humeur… mais pas pour longtemps …
Mon garde du corps revient à table avec des nouilles sautées aux légumes qui sont sans goût et trop cuites, tout cela pour la modique somme de 180 baht (en sachant que le prix normal pour un tel plat varie entre 60 baht et 90 baht) et je ne m’en sors pas mieux : j’ai eu l’idée saugrenue d’aller me servir au rayon grec. Les falafels semblaient appétissants, ils avaient en fait de falafels que le nom.
Résultat des courses, nous rentrons à l’hôtel fatigués, frustrés et ruinés. MBK est définitivement rayé de la carte pour nos prochaines visites à Bangkok.

Notre deuxième journée, nous la prévoyons à Chatuchak Market : le plus grand marché au monde.
Autant te le dire direct :
– un jour ne suffit pas,
– il faut y aller seule ou entre filles, (pas besoin de te faire un dessin)
– prévois un gros sac à dos ou un caddie pour tes achats et mets ta meilleure paire de baskets au pieds.
Peux-tu imaginer cela ? 15’000 stands, 1 hectare de shopping à prix dérisoire. En moyenne 200’000 visiteurs par jour !
Ici on trouve absolument tout. C’est un peu le paradis sur terre avec 10’000 fois trop de monde.
Il y a beaucoup de stands qui vendent des habits moches et des trucs kitch mais il y a aussi des petites boutiques qui vendent de l’artisanat et des produits originaux. On a trouvé de la céramique Céladon superbe, des pantalons d’Indiana Jones d’excellente qualité, des beaux objets en bois, des T-shirts au design intéressant (pas ceux que l’on trouve sur tous les marchés).
La partie dédiée aux habits asiatiques pour dames vaut la visite… de ta vie entière, tu n’as jamais vu pareils trucs à se mettre sur le dos : les couleurs sont atroces, il y a des froufrous et des noeuds partout… et les tailles sont un peu comme celle des habits des poupées qu’on avait étant petites. C’est un petit voyage aux frontières du réel.

chatuchak2

chatuchak1

Par chance, le jour de notre visite, il faisait un temps couvert et on a même eu de la pluie. J’ose pas imaginer ce que ça donne de baigner au milieu de cette foule sous un soleil de plomb.

En suivant les conseils de Claire, nous prenons notre repas au food court du marché frais qui se situe tout près de Chatuchak : Or Tor Kor. C’est un superbe marché, bien propre et tout y fait envie.
OrTorKor
Je craque pour un “Kaow Moo Daeng” riz au porc rouge. C’est un des repas qu’on trouve un peu partout dans les food courts en Thaïlande. Celui-ci est plutôt bon, les portions sont bien copieuses, tout cela pour 50 baht : 1,50chf.

moodaeng
Mon garde du corps aime le curry ou le curry, il a donc choisi un curry. Comme la nourriture dans le sud de la Thailande est bien plus épicée qu’ici, il n’est pas très enthousiaste.

gaengsom

La dame qui nous apporte les boissons profite de ce que je suis seule à table pour venir m’arnaquer, elle veut me vendre le thé froid 20 baht… alors qu’il en coûte 10 !! Mais elle est assez mal tombée et elle le réalise au moment où je m’énerve en Thaï. C’est arrivé plusieurs fois au marché, comme je suis Européenne, le prix est plus élevé. En soi, ce n’est pas un gros problème car 10 baht, c’est rien du tout mais je suis une personne de principe et je n’apprécie pas que le prix varie en fonction de ma couleur de peau.

J’aurais adoré avoir le temps de retourner au marché pour dénicher des petits objets de déco pour la maison et de quoi faire des bricos… donc cela c’est définitivement un must pour le prochain voyage.
A noter que le marché n’a lieu que le week-end.
Nous rentrons à l’hôtel épuisés, bien chargés mais contents. Enfin, surtout moi !

Dimanche, nous décidons de nous la couler douce et de partir à la recherche d’une valise ou d’un sac de voyage. (J’ai bien essayé de proposer de retourner au marché… il n’y a pas eu d’écho). Il nous faudra au moins cela pour transporter tout ce qu’on a acheté. Je te la fait courte : Bangkok, c’est pas l’endroit pour acheter une valise : tu as soit un truc de marque plus cher qu’en Europe, soit une valise qui ne coute rien mais qui n’arrivera pas en une pièce à destination. Si tu viens à Bangkok pour faire du shopping, prévois de prendre assez de bagages vides avec toi. En fin d’après-midi, nous avons rendez-vous avec des amis qui habitent Bangkok. Ils nous ont préparé un délicieux repas brésilien dont je posterai la recette sous peu.

Lundi, dernier jour, nous nous rendons à Terminal 21. Le shopping mall à la mode de Bangkok, dernier construit en date, il est effectivement bien différent de tout ce que j’ai vu jusqu’ici.
En fait, j’adore cet endroit. Il est conçu sur le même modèle qu’un aéroport et il propose une destination par étage.
Les boutiques sont organisées par étage : un étage habits femme, un pour les habits hommes, un autre étage pour les cadeaux et souvenirs, etc.
terminal21

En entrant, on a l’impression que les boutiques proposées seront les mêmes que dans tous les autres malls et que les prix y seront exorbitants, eh bien que néni. A chaque étage on trouve des boutiques de grandes marques aux prix élevés mais on trouve également des boutiques de petits créateurs ou d’articles à bas prix. J’ai dégotté des chouettes T-sirts pour 150 baht (5chf). L’étage des boutiques cadeaux, décor et souvenir est super original. Il y a des découvertes à faire.
terminal211

Les décorations du centre lui-même sont originales et modernes. Tout y est fun et class, jusqu’au toilettes.

WC2

Mon conseil est de commencer par le sous-sol, d’y caser son garde du corps dans un fauteuil avec un café et l’iPad (penser à charger la batterie le soir d’avant), de se donner rendez-vous dans 2 heures et de partir en trottinant.
Nous nous sommes bien régalés au food court du 5ème étage qui est de loin le meilleur de tous ceux que j’ai visités en Asie.

foodcourt3

Lundi soir, nous étions dans le bus : retour à la maison.
Cela fait longtemps que je n’avais pas voyagé en bus et je dois dire que maintenant, je me rappelle pour quelle raison. Dorénavant, je prévoirai mes dates de voyage bien à l’avance et je me déplacerai en avion.

Un commentaire

  1. Claire dit

    Merci pour la référence, ça fait plaisir 🙂 Moi aussi j’ai beaucoup aimé le terminal 21, c’est là que j’ai fait mon plus chouette shopping, surtout au niveau accessoires (sacs, bijoux, chaussures…) Trop bien 🙂

Les commentaires sont fermés