Salade de poulet et mangue verte, sauce cacahuètes et orange

Aujourd’hui, j’avais pris une bonne résolution dès le réveil : poser des rideaux sur les 2 fenêtres de ma nouvelle maison. Bah… si j’avais su…
Dans la ville où j’habite, impossible de trouver quoi que ce soit qui s’apparente à une tringle à rideau. Non, va pas imaginer que je voulais trouver un truc spécial… un bâton tout bête avec des crochets pour le fixer m’aurait suffit. Il faut faire 80km pour trouver le premier magasin qui vend des tringles!

Ce que tu ne sais pas encore (ou peut être déjà) c’est que quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas au …

A la quincaillerie locale, j’ai acheté des crochets ridicules à 1 baht pièce (divise par 40 pour trouver le montant en Euros). J’ai trouvé du câble plastifié à 20 baht le mètre… et je me suis bricolé un câble  au dessus des fenêtres pour y fixer mes rideaux…

Sauf qu’il fallait aussi trouver des rideaux à suspendre ! J’ai même pas essayé d’en trouver des tout prêts. J’ai foncé au magaz qui vend les grandes robes et les voiles pour les têtes des dames… je me suis fait regarder de travers… et j’ai acheté 2 sarongs. Attention, comme je ne suis pas tout à fait une tanche, j’ai bien pris les mesures de ma fenêtre avant d’aller acheter le tissus et j’ai demandé poliment à la gentille dame du magasin de me dire les dimensions des sarongs. (Là, on a l’impression que je débarque à peine en Asie : comme si c’était possible que qui que ce soit puisse répondre à une telle question). Selon ses dires les dimensions sont 1.80m par 2m. Pile poil parfait  !

J’arrive à la maison, et comme de bien entendu, les sarongs sont juste pas assez grands pour couvrir la hauteur de la fenêtre : normal, faut jamais croire, faut toujours faire ouvrir les emballages et contrôler soi-même. Bien fait pour moi !

Il faut aussi que je te dise que ma maison est rose. Pas un joli rose, non. Les murs et les plafonds sont rose cochon-pourri bien soutenu. Le sol en carrelage quand à lui est en imitation bois de couleur jaune moutarde. Si si, tu lis bien. La maison est toute neuve. Je ne sais pas ce que le propriétaire avait fumé en choisissant les couleurs mais ça devait être bien fort !

Tout ça pour dire que bien que j’aie passé 45 minutes à choisir les couleurs des sarongs, ça n’a pas beaucoup d’importance. Pour le salon, j’ai choisi bordeaux avec des fleures roses et blanches… eh ben c’est un très mauvais choix ! Ca me rend encore plus malade d’avoir encore plus de rose.

Pour la cuisine, j’ai pris vert sapin et moutarde comme le sol, ce qui est pas si mal même si ça ne s’accorde pas bien avec mon frigo cyan métallisé et le meuble jaune soleil pour les casseroles.

J’en ai eu soudain tellement marre et il faisait tellement chaud que j’ai cousu les ourlets de mes rideaux à l’agrafeuse : 3 minutes 30 chrono posé terminé pour un total de 8 euros !

J’ai mis plusieurs heures à me remettre de mes émotions et du trop plein de couleurs moches.

Du coup, pour changer les idées, je pense à manger !

Hier, j’ai préparé BEAUCOUP des brochettes satay : recette ici, alors je te propose de les apprêter différemment.

Pour la salade :

du chou rouge coupé très finement,

des carottes râpées,

de la mangue verte (acidluée) râpée,

des feuilles de céleri-branche hachées,

des filets de poulet marinés (comme sur la recette des satay), grillés et coupés en fines lamelles.

légumes

mangue-verte poulet

Pour la sauce :

1 grosse c.s. de sauce satay aux cacahuètes (selon la recette pré-citée,
1 c.s. de jus de citron vert,
2 c.s de jus d’orange frais,
1 oignon vert ciselé,
quelques gouttes de tabasco,
1 pincée de gros sel, du poivre du moulin

sauce

J’ai fait un premier essai de présentation en tassant le tout par couche dans un bol et en le retournant sur l’assiette. ahahahaha… c’est presque aussi horrible que les couleurs de ma maison.

salade-colorée

Du coup, j’ai tout mélangé dans un bol et c’est bien plus joli !

Mais cela n’a pas beaucoup d’importance car c’est délicieux dans les 2 cas !

Bon app !

saladedef