crevette

Étiquette : crevette

Sauce coco-crevettes pour tempuras

Cette sauce délicieuse accompagne à merveille les tempuras de légumes. Tu peux également la servir en dip, avec des légumes crus.

tempuras4

Pour la préparer, on a besoin de noix de coco grillée. Bien sûr, juste pour t’énerver, il se trouve que je l’achète au marché.
Mais il est possible de faire griller de la noix de coco râpée et séchée à la poêle. Sans huile, tu chauffes à feu doux et tu mélanges jusqu’à ce que la coco prenne une jolie couleur ambrée.

cocogrillée

 

Voici la liste des ingrédients : 

1 c.c. de pulpe de tamarin
50ml d’eau chaude
50gr de crevettes crues décortiquées
2 c.s. de lait de coco
1 c.c. de confiture de piment (nahm prik pao)
2 c.s. de sucre
2 c.s. de sauce de poissons
1 c.s. de cacahuètes grillées, non salées, hachées
2 c.s. de noix de coco râpée, grillée
1 échalote
1-2 piments oiseau hachés
1 c.s. de coriandre fraîche hachée
1 c.s de tiges d’oignons verts ciselées

 

Dilue le tamarin dans 50ml d’eau chaude. Filtre. Pour plus d’infos sur la manière de préparer le tamarin : clique ici.
Lave les crevettes, hache-les finement. Dépose-les dans une casserole avec le tamarin, le lait de coco, le sucre, la confiture de piments et la sauce de poissons. Fais chauffer jusqu’à ce que le sucre soit dissout et les crevettes bien cuites.
Laisse refroidir puis passe le tout au blender.
Dans un bol, mélange le jus de crevettes avec la noix de coco grillée, les cacahuètes hachées, l’échalote coupée en fines lamelles et le piment haché.
Rectifie l’assaisonnement avec de la sauce de poissons ou du sucre.
Ajoute la coriandre hachée et l’oignons vert ciselé finement.

tempuras5

 

 

 

 

tempura2

Terrine de poisson et crevettes, sauce à la citronnelle

terrine-poisson

Il y a quelques temps, j’ai trouvé une recette de terrine aux légumes sur le blog de Doria.
J’ai testé la recette, j’ai tout fait pour la rater, mais le résultat a été fantastiquement beau et délicieux. Facile et inrattable : tout ce que j’aime !

Pourtant, je te jure que je me suis appliquée : A peine j’avais terminé de couper tous les petits légumes et de les blanchir, j’ai renversé le plat les contenant, mélangeant ainsi, sur le sol de ma cuisine, toutes les différentes couleurs. Puis, comme ce n’est pas assez, j’ai eu la stupide idée d’utiliser un moule à cake (le seul moule que j’ai) qui coulisse pour régler la taille : Je le remplis de légumes nettoyés et retriés, je mets mon mélange de liant par-dessus le tout… et bien sur, le liant commence à suinter par les fentes. Par grave, que je me dis, dans 3 secondes il est dans le four, la chaleur du bain-marie va figer tout cela, ma microfuite sera réduite à néant !

Ouais, ben ça, ça arrive que chez les autres. Chez moi, c’est après 2 minutes de cuisson que le four décide de faire sauter les fusibles et de s’arrêter de chauffer. Je te jure que je n’invente rien !
Alors si malgré tout cela je suis capable de ne pas rater la terrine, autant te dire que c’est une recette à garder précieusement !
Regarde comme elle est belle !

terrine1

Du coup, j’ai voulu l’adapter à une terrine de poisson. Attention, attention, on cuisine du poisson… Tu sais donc ce que ça veut dire, hein ? Si, si, tu consultes cette liste des espèces de poissons en danger avant de te décider d’acheter quoi que ce soit. Liste des poissons recommandés et déconseillés.

Cette fois, j’ai opté pour un moule à mini-cakes en silicone (le seul que j’ai) pour éviter les fuites. En plus, cela fait des jolies portions pour une entrée, c’est parfait !
Prépare bien tes récipients avant de commencer la recette : trouve un plat à gratin qui peut facilement contenir ton moule à terrine. Il faudra que le moule à gratin soit rempli d’eau bouillante pour le bain-marie et que le niveau de l’eau arrive aux 2/3 de la hauteur du moule à terrine.
Petite remarque : c’est pas facile de déplacer le moule en silicone lorsqu’il est rempli. Le mieux c’est d’avoir 4 mains au total pour le déposer dans le bain-marie ou alors de transporter le moule sur une planche à découper rigide et de le faire glisser délicatement de la planche au bain-marie.
Hormis cette étape un peu acrobatique, le reste de la recette est super fastoche !

En ce qui concerne la sauce, je te donne une recette de sauce à la citronnelle… mais servi juste avec du jus de citron, une vinaigrette ou encore un fromage blanc aux herbes, c’est délicieux aussi.

Cette terrine peut se manger chaude, au sortir du four ou froide. Après une nuit au frigo, elle est absolument délicieuse. Chaude, c’est assez fragile, il faut manipuler ces mini-terrines avec précautions. Une fois froide, elles se sont solidifiées un peu, tu peux découper de jolies tranches bien nettes.

Voici la liste des ingrédients, clique dessus pour la voir en plein écran.

Read more

Raviolis à la vapeur

rav11

Dans chaque ville thaï, il y a une communauté chinoise. De nombreux plats de la cuisine thaï s’inspirent de plats d’origine chinoise. Les villes thaïes fourmillent de petits restaurants, la plupart d’entre-eux ne proposent qu’un type de plat. On entre dans un restaurant pour manger de la soupe de nouille, dans un autre pour manger du riz au porc rouge et dans celui d’en face pour manger du poulet frit et du riz jaune. Il en va de même pour les Dim Sum. On trouve de nombreux restaurants qui proposent des Dim Sum en tous genre. J’ai trouvé quelques photos sur le net, ce ne sont pas des photos de moi. Mais c’est juste pour que tu comprennes le principe.

dim_sum_hatyai_thailand
C’est marant, j’ai trouvé cette photo par hasard sur le net et c’est le restaurant
d’Hat Yai où j’ai dégusté mes premiers Dim Sum thaïs 🙂

Quand on parle de restaurant, c’est rarement un restaurant comme on l’entend en Europe. Les restaurants locaux sont généralement moches et vieux, ils sont ouverts sur la route. C’est genre un garage avec des tables. C’est aussi pour cela que la nourriture y est incroyablement bon marché. Bon marché veut dire beaucoup de monde qui mange donc du débit et de la nourriture fraîche. Ce n’est que dans les très grandes villes ou les endroits touristiques que l’on trouve des restaurants de style européen avec une déco originale. Les prix sont alors bien plus élevés. Dans un resto comme celui-ci, tu te gonfles la panse pour 100 baht (3.5 chf, 2.5 euros)
Les restos à Dim Sum ont un fourneau qui produit de la vapeur, une réserve de paniers en bambou et un choix monstrueux de petites choses à mettre dans les paniers.

images
Tu entres dans le resto, tu ignores tous les indigènes qui te regardent de coin car tu es blanche et tu as de grands yeux, tu passes 20 minutes à lorgner tous les Dim Sum car tu ne sais pas lesquels choisir, tu énerves la serveuse qui malgré tout sourit en permanence, puis tu pointes les petits paniers que tu souhaites déguster sans trop savoir ce qu’il y a dedans. Tu vas ensuite t’assoir à une table  libre et dès qu’on t’apporte tes Dim Sum, tu réalises que tu as commandé pour 5 mais que vous n’êtes que 2 et que de toutes façons Nan n’en mange pas car il ne mange que du curry… oups …

C’est pas grave car j’adooooore les Dim Sum et que c’est des petits trucs à la vapeur donc même quand on a plus faim, on en mange encore ! Ca, c’est les joies d’habiter en ville. Quand tu habites sur une île paumée, tu n’as aucune chance de trouver un resto à Dim Sum. Je te dis pas ma tête quand Nah, notre cuisinière, a proposé d’en préparer un jour que je revenais de la ville et que je rapportais des pâtes à wonton à mettre au congèle. J’ai sauté sur l’occasion et décidé de les préparer avec elle… tant pis pour la plongée ce jour là, la cuisine c’est bien aussi !
Depuis, elle nous en a préparé souvent, et tout le monde les a adorés.

Pour la farce, tu peux mettre ce que tu veux, tu peux les faire tout crevettes ou crabe, uniquement poulet ou porc. A toi de voir. Si tu n’aimes pas le gingembre, supprime-le, c’est pas un problème. Idem pour la coriandre.

Je te propose 2 petites sauces faciles à faire mais les sauces du commerce vont très bien aussi.

La recette est prévue pour 18 raviolis. Crus, ils se congèlent parfaitement. Lorsque j’en prépare, j’en fais une grande quantité et j’en place une partie au congèle pour les apéros surprise. Il suffit alors de les cuire, encore congelés, un peu plus longtemps.

Ces raviolis peuvent être cuits à la vapeur, cuits dans un peu d’huile à la poêle ou carrément frits. C’est à la vapeur que je les préfère. Pour la cuisson vapeur, je te rassure, tu n’as pas besoin d’avoir du matériel spécifique. Autant te dire que sur mon île, on avait pas d’appareil pour cuire à la vapeur, on faisait comme ça :

rav2
une casserole d’eau bouillante + une passoire métallique posée dessus + un couvercle ou une assiette
C’est pas très esthétique mais ça marche très bien !

Comme maintenant j’habite près d’une petite ville et que je suis quand même une fille, il se trouve que je me dois d’acheter régulièrement de nouveaux gadgets. je viens d’investir dans un fantastique appareil pour la cuisson vapeur. Il m’a coûté la monstrueuse somme de 12 euros, le voici :

rav7

Ouais, sauf que ce que je dis pas c’est que lorsque je l’ai déballé, 
j’eu eu les mains grises d’un résidu de métal dégueux… j’ai dû frotter un bon moment pour que ça parte !

Read more

Curry de coques au curcuma et au tamarin

Aujourd’hui, premier jour officiel de ma nouvelle vie, je te livre MA recette favorite, celle qui fait miam : le curry de coques au curcuma et tamarin autrement appelé “Gaeng Kati”.
Gaeng signifie curry et Kati, c’est le lait de coco. Il s’agit d’un curry un peu acidulé et jaune vif. Ce curry est encore meilleur lorsqu’on utilise du lait de coco frais mais c’est sans doute introuvable en Europe donc on le fait avec le lait de coco en brique. On le prépare avec ou sans pâte de curry. Ici, on trouve au marché local de la délicieuse pâte de curry toute prête pour le “Gaeng Kati”.

Read more