poulet

Étiquette : poulet

Poulet mijoté au gingembre et au curcuma

J’aime le gingembre à la folie, passionnément !

 ginger1

Gingembre nouveau : il est tendre, juteux et la chaire est très blanche,
son goût est plus léger que celui du gingembre plus âgé

ginger4

Cette recette, je l’ai découverte, essayée, goûtée, adorée et préparée plusieurs fois. Elle est tirée du blog shesimmers : il s’agit d’un excellent blog de cuisine thaïe, en Anglais. Leela, l’auteure du blog, est d’origine thaïe. Elle y présente sa culture et donne beaucoup d’explications sur l’origine des plats et la manière de les préparer. Très souvent, ses textes retranscrivent exactement ce que Nan m’explique sur ses habitudes alimentaires et comment cuisiner de la vraie cuisine thaïe. Toutefois, son site propose des recettes de plats cuisinés «comme dans la région de Bangkok». Ici, dans le sud de la Thaïlande, tout est préparé avec plus de lait de coco, plus de goûts et plus de piments.
Cela n’empêche que sa recette de sauce pour le riz au poulet est la meilleure que j’aie goûtée (je posterai la recette bientôt) et que ce poulet mijoté au gingembre et au curcuma fait un tabac auprès de mes collègues et voisins.

Read more

Voyage au Vietnam – Hanoi – et aubergines grillées au poulet

Voilà,  c’est fait, la vie est à nouveau un long fleuve tranquille, je vis heureuse avec mon nouvel ordi, j’ai réussi à retrouver tous mes documents et je n’en reviens pas de la vitesse à laquelle tout cela fonctionne chaque fois que je clique … y a pas à dire, il y a eu un poil d’évolution dans le monde informatique au cours de ces 7 dernières années. Je n’avais pas réalisé à quel point mon regretté laptop était dépassé (et moi aussi du coup!). Bon, malheureusement, niveau internet, rien ne change, j’ai toujours une connexion qui fait la course avec les escargots … mais ça, je ne peux pas y faire grand chose !

Nous voici donc de retour avec la suite des aventures au Vietnam. (Maintenant je me la pète à mort avec mon nouvel engin et je parle de moi au pluriel, ça le fait mieux).
Read more

Salade thaïe de haricots ailés

La nourriture thaïe c’est bon, c’est parfumé, c’est pimenté, c’est frais … on adore ça ! Oui mais parmi tous les mets thaïs qui remplissent mon quotidien, ce qui me rend dingue, ce sont les salades.
Salade de papaye verte “som tam”, salade de mangue verte et de poisson frit “yam pla douk fou”, laab de poulet “laab gai”, salade de tempuras de liserons d’eau “yam pak boung krob”, salade de nouilles instantanées “yam mama”, salade de pomelo “yam som o”, et toutes les autres.
Read more

Salade thaïe – Yam Mama

Yam Mama, c’est ce que tous les enfants mangent comme encas !

Mama est le nom donné aux nouilles instantanées, en Thaïlande. Les Mama sont partout : toutes les petites échoppes du pays en vendent, les gens en mangent à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, il y a des rayons entiers de Mama dans les supermarchés.
Ces nouilles sont mangées en soupe, sautées, en salade ou même grignotées crues. En Thaïlande, si tu as un petit creux, tu manges un paquet de Mama.

Read more

Flans de poulet et crevettes au curry rouge – Hor Mok

Ces petits flans de poulet et crevettes au curry rouge (Hor Mok), cuits à la vapeur, sont originaux et délicieux. Ils sont absolument parfaits pour un pique-nique car ils sont faciles à transporter et peuvent se manger froids. Il s’agit d’une variante de la recette classique préparée à base de poisson.

Read more

Laab – salade thaïe de poulet

Laab ou Larb est une salade thaïe à base de viande hachée originaire de la région d’Issan (nord-est de la Thaïlande). On peut la préparer avec du boeuf, du porc, du poulet, du canard, des crevettes, etc. Elle est généralement mangée tiède ou froide, avec du riz collant (kaow niao), des haricots crus, du concombre, du chou blanc cru et des herbes aromatiques. Plat très parfumé et acidulé, il est parfait pour l’été. Si tu commandes cette salade en Thaïlande lors d’un prochain voyage, fais bien attention car elle est souvent très pimentée.

Read more

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Bon, je ne sais pas vraiment si c’est une salade japonaise vu que je ne suis jamais allée au Japon. Par contre, elle ressemble beaucoup aux salades que j’ai eu l’occasion de déguster dans des restaurants japonais à l’étranger. La sauce a un bon petit goût de sésame grillé, elle est relevée et douce à la fois. Le nashi apporte de la fraicheur et du croquant … au fait, tu connais le nashi ?


salad4

Il s'agit d'un type de poire que l'on nomme également poire asiatique ou poire japonaise. C'est un peu entre une poire et une pomme au niveau du goût, c'est juteux et croquant, c'est subtilement parfumé et sucré. Bien frais, j'aime beaucoup. Il existe plein de variétés de nashi, un peu comme pour nos pommes ou poires. Vu la qualité de l'étiquetage et le peu d'information sur les produits que l'on achète dans les magasins locaux, je ne peux pas vraiment te donner de détails sur ce type de nashi en particulier.

Généralement, je prépare cette salade pour recycler les restes de poulet grillé de la veille. Là, j’ai utilisé un cuisse laquée au miel et au gingembre qui n’avait pas trouvé preneur.
La salade serait certainement encore meilleure avec un mélange de jeunes pousses fraîches et de petites feuilles de salades variées… simplement cela n’est possible que dans mes rêve puisqu’ici, je ne trouve pas vraiment un grand choix de salade (et même, des fois, pas de salade du tout). J’ai utilisé de la salade iceberg, du chou chinois et du bok choi hachés finement.

Liste des ingrédients pour 2 personnes :

150 gr de mélange de salade et jeunes pousses
1/2 carotte râpée
4 tiges d’oignon vert émincées
1 nashi en tranches
150 gr de poulet grillé, froid, coupé en morceaux
1 c.c. de graines de sésame blond grillées (ou mélange de sésame blond et  noir)

pour la sauce :
3 c.s. de sauce soja peu salée
1/2 c.c. d’huile de sésame 
3 c.s. d’huile de pépins de raisin
3 c.s. de vinaigre balsamique blanc
1 c.s. de sucre
1/2 c.c. de gingembre frais râpé
1/2 c.c. d’ail pressé (facultatif)

Mélange la salade, les carottes râpées, les oignons verts dans un saladier ou dans des assiettes.

Sur la salade, arrange les morceaux de poulet et de fines tranches de nashi.

Dans un bol, mélange tous les ingrédients de la sauce.

Verse la sauce sur la salade et mélange bien.

Ajoute les graines de sésame grillées et sers aussitôt.

 

salad1

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Ingrédients

  • pour 2 personnes :
  • 150 gr de mélange de salade et jeunes pousses
  • 1/2 carotte râpée
  • 4 tiges d'oignon vert émincées
  • 1 nashi en tranches
  • 150 gr de poulet grillé, froid, coupé en morceaux
  • 1 c.c. de graines de sésame blond grillées (ou mélange de sésame blond et  noir)
  • pour la sauce :
  • 3 c.s. de sauce soja peu salée
  • 1/2 c.c. d'huile de sésame 
  • 3 c.s. d'huile de pépins de raisin
  • 3 c.s. de vinaigre balsamique blanc
  • 1 c.s. de sucre
  • 1/2 c.c. de gingembre frais râpé
  • 1/2 c.c. d'ail pressé (facultatif)

Préparation

  • Mélange la salade, les carottes râpées, les oignons verts dans un saladier ou dans des assiettes.
  • Sur la salade, arrange les morceaux de poulet et de fines tranches de nashi.
  • Dans un bol, mélange tous les ingrédients de la sauce.
  • Verse la sauce sur la salade et mélange bien.
  • Ajoute les graines de sésame grillées et sers aussitôt.
  • http://www.aupaysdespiments.com/salade-japonaise-au-poulet-et-aux-nashis/

    Poulet au curry

    Le poulet au curry est un plat typique du sud de la Thaïlande. Pour le préparer, on utilise de la poudre de curry et non de la pâte de curry. C’est un plat que l’on retouve souvent sur les tables européennes et il en existe des centaines de versions.

    curry5

    Ici, il est servi avec très peu de liquide, ce n’est pas un curry qui baigne dans le lait de coco, c’est un curry qui est assez « sec ».

    Quand on mange ce plat  ou n’importe quel autre d’ailleurs dans les restaurants locaux qui servent à manger aux locaux,  on ne trouve pas d’émincé de poulet dans son assiette. L’émincé de poulet, c’est pour les touristes.  Tous les curries ou les soupes sont préparés avec un poulet entier découpé en morceaux. J’ai souvent l’impression que le poulet a été coupé à la tronçonneuse. Ce ne sont pas des morceaux bien nets, on ne retrouve pas une cuisse ou une aile… non, ce sont des tronçons de 3-4 cm de viande et d’os.
    Chais pas pour toi… mais moi, je ne suis pas une grande fan. J’ai horreur de manger un morceau et de devoir recracher des petits bouts d’os brisés qui s’y cachent. En prime, si tu es chanceux, tu as droit aux morceaux plein de chair…. Si tu es comme moi, tu ne tombes que sur les morceaux de peau bouillie et de cartilages.
    Quoi que ici, c’est ce que les gens préfèrent. Cela vient sans doute du fait que quand on a peu de moyens, on prend l’habiltude de manger chaque morceau.

    J’ai bien essayé de contourner le problème en préparant mes curries avec des pilons de poulet, j’ai pensé que tout le monde y trouverait son compte : Nan car il peut ronger ce qu’il veut, manger la peau et les cartillages (au point qu’il ne reste plus rien pour le chat) et moi car je ne trouve pas des bouts d’os partout. Apparament, ce n’est de loin pas aussi bon que si je massacre le poulet… Ô desespoir !

    Read more

    Salade de vermicelles de haricots mungo à ma façon

    salade1

    Bien souvent, les salades de vermicelles (glass noodle) que l’on mange dans les restaurants en Thaïlande ne sont pas à mon goût. Autant j’adore les curries et autre plats en sauce lorsqu’ils sont bien pimentés, autant j’aime les salades avec une faible dose de piments. Comme par esprit de contradiction, ce sont les salades qui arrachent le plus. Avec l’âge, j’ai également de plus en plus de peine à digérer l’oignon et l’ail crus. Ici, les salades en sont recouvertes. Et pour terminer avec ma complainte, je n’aime pas les tomates crues … et devine quel est le seul légume qui garnit les salades de vermicelles ? Beaucoup de bonnes raisons pour n’en manger que quand elle est préparée maison !

    Allez, là, je me la pète un peu en parlant de” vermicelles de haricot mungo”… jusqu’à aujourd’hui, j’appelais ça “nouilles de riz” !
    En ouvrant mon paquet de vermicelles pour préparer la recette je lis sur l’emballage (car c’est écrit en Anglais pour une fois) : Bean vermiceli. Petit moment de panique : «crotte, j’ai pas acheté le bon truc» puis la zénitude revient et je fais une recherche internet pour découvrir qu’en fait les Glass Noodles ne sont pas des nouilles de riz ! Comme quoi,  quand on a l’habitude d’avoir toujours raison, il ne faut pas surfer sur le net !

    vermicelles

    Attention, ces vermicelles ne sont vraiment pas terribles lorsqu’ils sont trop cuits, ils deviennent gluant. Quoi que disent les instructions sur le paquet, je te conseille de ne pas les faire cuire. Le mieux est de les faire tremper 10 minutes dans l’eau froide, de les égoutter et de les laisser 1 minutes dans de l’eau super chaude (qui vient de bouillir), de les égoutter à nouveau et de les tremper dans de l’eau froide pour stopper la cuisson. Une fois ces opérations terminées, on les laisse égoutter une dizaine de minutes.

    Avant de les mettre dans la salade, il est préférable de les couper en morceaux de 8-10 cm de long autrement ils sont un peu difficile à mélanger aux légumes.

    Dans cette recette, j’ai ajouté de la poudre de riz grillé pour le côté crunchy. Ce n’est pas obligatoire, la salade est délicieuse sans également.
    Si tu aimes le «qui pique» tu peux ajouter plein de piments frais hâchés ou qulques gouttes de tabasco dans la sauce.
    La quantité de coriande et de menthe dépend de te goûts, pour ma part j’en ai mis une dizaine de feuilles de chaque.
    Si tu souhaites une salade thaï originale, remplace les légumes par des tomates en quartiers et ajoute des oignons en rondelles.
    Il est préférable de ne pas préparer les vermicelles trop longtemps à l’avance. S’ils trempent dans la sauce, ils auront tendance à gonfler et à devenir pâteux.

    Read more

    Omelette farcie au curry vert

    omelette farcie

    Pas de panique, je posterai aussi la recette originale du vrai curry vert… N’oublie pas que nous sommes en Thaïlande et qu’ici rien ne presse …
    Pour aujourd’hui, je t’ai préparé une omelette farcie.

    En Thaïlande, les gens mangent beaucoup d’oeufs : c’est une source de protéines moins chère que la viande et comme ils ont tous des poules qui courent autour de la maison, tout le monde a des oeufs.
    Moi, j’aime pas les poules, donc je me contente d’acheter mes oeufs au marché.
    Un repas classique pour les travailleurs locaux se compose d’une omelette toute bête, de poisson grillé ou en soupe et, si c’est pas la fin du mois, d’un autre plat. Généralement, les thaï mangent BEAUCOUP de riz avec un petit peu de garniture, contrairement à nous qui mangeons beaucoup de garniture et un poil de riz pour accompagner. Les proportions ne sont donc pas les mêmes si on cuisine ici ou en Europe. Je pense que cette recette s’adapte bien pour 2 ou 3 personnes : 2 personnes si elle est servie avec une salade et 3 personnes si elle est servie avec du riz.

    On peut en faire une recette végétarienne en supprimant le poulet et en remplaçant la pâte de crevettes par du bouillon de légumes en poudre.

    Cette omelette est préparée à base de légumes et viande crus mais tu peux ajouter tout ce que tu veux à la dernière minute dans la poêle et donc recycler les restes de viande grillée ou restes de légumes, il suffit juste de les hacher menus.

    omelettecurryvert

    Voici donc une variante intéressante de la bête omelette. Comment préparer tout cela ?
    Clique sur l’image pour pouvoir imprimer la liste des ingrédients… ou simplement la voir en plein écran.

    ingredients

    Read more

    Raviolis à la vapeur

    rav11

    Dans chaque ville thaï, il y a une communauté chinoise. De nombreux plats de la cuisine thaï s’inspirent de plats d’origine chinoise. Les villes thaïes fourmillent de petits restaurants, la plupart d’entre-eux ne proposent qu’un type de plat. On entre dans un restaurant pour manger de la soupe de nouille, dans un autre pour manger du riz au porc rouge et dans celui d’en face pour manger du poulet frit et du riz jaune. Il en va de même pour les Dim Sum. On trouve de nombreux restaurants qui proposent des Dim Sum en tous genre. J’ai trouvé quelques photos sur le net, ce ne sont pas des photos de moi. Mais c’est juste pour que tu comprennes le principe.

    dim_sum_hatyai_thailand
    C’est marant, j’ai trouvé cette photo par hasard sur le net et c’est le restaurant
    d’Hat Yai où j’ai dégusté mes premiers Dim Sum thaïs 🙂

    Quand on parle de restaurant, c’est rarement un restaurant comme on l’entend en Europe. Les restaurants locaux sont généralement moches et vieux, ils sont ouverts sur la route. C’est genre un garage avec des tables. C’est aussi pour cela que la nourriture y est incroyablement bon marché. Bon marché veut dire beaucoup de monde qui mange donc du débit et de la nourriture fraîche. Ce n’est que dans les très grandes villes ou les endroits touristiques que l’on trouve des restaurants de style européen avec une déco originale. Les prix sont alors bien plus élevés. Dans un resto comme celui-ci, tu te gonfles la panse pour 100 baht (3.5 chf, 2.5 euros)
    Les restos à Dim Sum ont un fourneau qui produit de la vapeur, une réserve de paniers en bambou et un choix monstrueux de petites choses à mettre dans les paniers.

    images
    Tu entres dans le resto, tu ignores tous les indigènes qui te regardent de coin car tu es blanche et tu as de grands yeux, tu passes 20 minutes à lorgner tous les Dim Sum car tu ne sais pas lesquels choisir, tu énerves la serveuse qui malgré tout sourit en permanence, puis tu pointes les petits paniers que tu souhaites déguster sans trop savoir ce qu’il y a dedans. Tu vas ensuite t’assoir à une table  libre et dès qu’on t’apporte tes Dim Sum, tu réalises que tu as commandé pour 5 mais que vous n’êtes que 2 et que de toutes façons Nan n’en mange pas car il ne mange que du curry… oups …

    C’est pas grave car j’adooooore les Dim Sum et que c’est des petits trucs à la vapeur donc même quand on a plus faim, on en mange encore ! Ca, c’est les joies d’habiter en ville. Quand tu habites sur une île paumée, tu n’as aucune chance de trouver un resto à Dim Sum. Je te dis pas ma tête quand Nah, notre cuisinière, a proposé d’en préparer un jour que je revenais de la ville et que je rapportais des pâtes à wonton à mettre au congèle. J’ai sauté sur l’occasion et décidé de les préparer avec elle… tant pis pour la plongée ce jour là, la cuisine c’est bien aussi !
    Depuis, elle nous en a préparé souvent, et tout le monde les a adorés.

    Pour la farce, tu peux mettre ce que tu veux, tu peux les faire tout crevettes ou crabe, uniquement poulet ou porc. A toi de voir. Si tu n’aimes pas le gingembre, supprime-le, c’est pas un problème. Idem pour la coriandre.

    Je te propose 2 petites sauces faciles à faire mais les sauces du commerce vont très bien aussi.

    La recette est prévue pour 18 raviolis. Crus, ils se congèlent parfaitement. Lorsque j’en prépare, j’en fais une grande quantité et j’en place une partie au congèle pour les apéros surprise. Il suffit alors de les cuire, encore congelés, un peu plus longtemps.

    Ces raviolis peuvent être cuits à la vapeur, cuits dans un peu d’huile à la poêle ou carrément frits. C’est à la vapeur que je les préfère. Pour la cuisson vapeur, je te rassure, tu n’as pas besoin d’avoir du matériel spécifique. Autant te dire que sur mon île, on avait pas d’appareil pour cuire à la vapeur, on faisait comme ça :

    rav2
    une casserole d’eau bouillante + une passoire métallique posée dessus + un couvercle ou une assiette
    C’est pas très esthétique mais ça marche très bien !

    Comme maintenant j’habite près d’une petite ville et que je suis quand même une fille, il se trouve que je me dois d’acheter régulièrement de nouveaux gadgets. je viens d’investir dans un fantastique appareil pour la cuisson vapeur. Il m’a coûté la monstrueuse somme de 12 euros, le voici :

    rav7

    Ouais, sauf que ce que je dis pas c’est que lorsque je l’ai déballé, 
    j’eu eu les mains grises d’un résidu de métal dégueux… j’ai dû frotter un bon moment pour que ça parte !

    Read more

    Brochettes de citronnelle

    brochettes2

    Des brochettes de citronnelle, voici une idée sympa pour changer un peu des traditionnelles boulettes.
    Il s’agit là d’une recette de petites brochettes de poulet, porc et crevettes qui sont parfaites pour un apéro original.

    Voici la liste des ingrédients : clique sur l’image pour la voir en plein écran.
    brochettesingr

    Fais mariner les crevettes, le porc et le poulet dans la sauce soja et la sauce d’huîtres durant 40 minutes.
    Egoutte bien, retire le jus.

    Nettoie les bâtons de citronnelle et retire les feuilles extérieures pour obtenir de beaux bâtons pas trop épais.

    Dans le bol d’un robot, hache les viandes marinées et tout le reste des ingrédients jusqu’à obtenir une pâte uniforme.

    Avec des mains mouillées, forme des boulettes de viande (2 c.s. de mixture) autour des bâtons de citronnelle.

    Fais rôtir ces brochettes 8-10 minutes, à la poêle, au four ou sur un barbecue.
    Ici, je les ai faites à la poêle, avec 2 c.s. d’huile.

    Tu peux les servir chaudes ou froides, avec un sauce de piments doux ou un dip au fromage frais et gingembre.

    brochette

    brochettes

    Couscous tom yam, boulettes de poulet au sumac

    Nous sommes des dévoreurs de Tom Yam. Nous en mangeons très souvent.  Généralement, à la fin du repas, il reste du bouillon et des condiments mais les crevettes et les légumes ont tous fini par être gobés.Voilà une idée pour recycler les restes.
    Comme le bouillon de Tom Yam c’est vraiment trop bon, je le filtre et je l’utilise pour faire gonfler du grain de couscous. C’est délicieux et cela donne un goût frais au couscous.
    J’accompagne ce couscous d’une salade de concombres aigre-doux et de boulettes de poulet au sumac que je viens de rapporter de Dubaï (le sumac, pas le poulet).

    couscous3

    Pour le couscous au Tom Yam, il faut juste du grain de couscous extra fin, on verse le bouillon chaud dessus (selon les indications de quantités qui figurent sur le paquet) et on laisse gonfler à couvert. J’ajoute,  avant de servir, de la coriandre ciselée.

    Liste des ingrédients : clique sur l’image pour la voir en plein écran :

    couscous5

    Read more

    Emincé de poulet au gingembre

    Le poulet au gingembre, c’est trop bon. Quand il fait froid (en dessous de 27 degrés) ou quand je suis fatiguée, je mange du poulet au gingembre pour me donner du peps ! Tu peux le préparer avec tous les légumes que tu veux ou sans légume du tout. Cette recette s’adapte bien à du porc ou du boeuf, à des crevettes ou uniquement des légumes. Pour plus d’info sur le gingembre : ici

    ginger2

    Le plus important est d’y mettre beaucoup de gingembre et de le couper le plus finement possible. Je sais que tu vas me prendre pour une folle et vouloir diminuer la quantité de gingembre, tu peux (et c’est vrai que je suis folle pour d’autres raisons) mais ce ne sera pas aussi bon. Le volume de gingembre doit correspondre à la moitié du volume de viande crue.

    Pour le choix des légumes, je prends généralement des légumes verts, je trouve cela esthétiquement plus intéressant : la viande et le gingembre sont jaunes, quelques carottes pour le orange et des légumes verts : ça en jette ! Si tu le souhaites, tu peux ajouter poivron, chou fleur, mini maïs,… Choisis des légumes qui sont croquants, c’est meilleur.
    Les légumes se cuisent très peu, il faut qu’ils soient encore bien croquants.

    Pour le poulet, j’ai utilisé des haut de cuisses, je les ai désossés et coupés en morceaux. Tu peux demander à ton boucher de préparer cela. C’est nettement moins sec que du blanc de poulet.

    Le gingembre ne s’épluche pas. Il suffit de le gratter avec le dos de la lame d’un couteau ou avec une cuillère, sous l’eau courante. La peau s’enlève complètement si c’est du gingembre nouveau. Si le gingembre est plus vieux, il reste un peu de peau mais ce n’est pas un problème, on l’utilise ainsi.

    ginger

    Voici la liste des ingrédients : clique sur l’image pour la voir en plein écran.

    Read more

    Soupe de concombre amer farci

    Aujourd’hui, mon intention était de te préparer un délicieux poulet sauté au gingembre. J’ai le poulet, j’ai le gingembre, il ne restait plus qu’à acheter quelques beaux légumes verts. Enfin, ça c’est le plan pour ceux qui, comme moi, oublient qu’ils habitent dans un bled paumé du sud de la Thaïlande en plein Ramadan. Le sud de la Thaïlande étant principalement musulman, tout le monde vit au rythme inversé du Ramadan… sauf moi… qui suis complètement larguée !
    Il y a quelques jours, je suis allée faire les courses à 10h du mat… le magasin était vide. Je ne sais pas si tu arrives à visualiser cela : un supermarché vide : pas vide de monde, vide de nourriture. Il n’y avait plus une miette de poulet, ni frais, ni congelé, ni cuit. Aucun légume ou fruit quel qu’il soit, plus de pain toast (seul pain qu’on trouve), plus d’oeuf… bref, vide. D’après ce que j’ai pu comprendre, les livraisons de nourriture sont plus tardives ce mois-ci et les gens achètent davantage de nourriture.

    Aujourd’hui, parce que je ne suis pas complètement stupide, je prévois le coup et je pars en commissions à 15 heures. Cela a commencé par un embouteillage gigantisme à l’approche du marché. Impossible de trouver une place de parc pour ma moto. Le marché était littéralement noir de monde. Pas de soucis, j’oublie le marché et je me rends au supermarché (le seul de la région). Résultat : zéro légumes, à part des concombres amer. Devine donc ce que j’ai acheté ? Du coup, on garde le poulet au gingembre pour la prochaine fois, aujourd’hui, on mange ceci :

    soupe3

    La période du ramadan est un peu folle ici. On trouve des stands de nourriture à emporter absolument partout. Il y en a encore plus qu’en temps normal. Le marché regorge de stand de tout : boissons en tous genres, noix de coco fraîches, biscuits, crêpes au lait de coco, brochettes de poulet, poulet frit, kanoum giin, et bien plus encore.

    coconutNoix de coco fraîche : la chair est grattée et coupée en lamelles, l’eau de coco est préparée en gelée.
    Le tout est mélangé et remis dans la noix de coco. C’est un délice pour 1 franc suisse … (0.80 euros)

    Moi qui avais l’impression que le ramadan avait pour but de faire un jeûne d’un mois, de ne rien manger la journée et de manger léger le soir et le matin de bonne heure. Ici, c’est le repas de réveillon tous les soirs et je ne m’en plains pas ! Je reçois plein de biscuits maison et de friandises.

    Le concombre amer est un légume très courant en Asie. Il ressemble à ça :

    concombre1

    Si tu en trouves en Europe, n’hésite pas et prends en un ou deux pour tester, c’est délicieux. Il y a plein de manières différentes de le cuisiner mais je le préfère farci et en soupe. J’aime beaucoup l’amertume de ce légume, si cela te dérange, tu peux le faire dégorger 30 minutes dans du sel. Il faut juste bien le rincer avant de le farcir. J’ai vu des personnes qui le font blanchir à la vapeur avant de le farcir et de le bouillir, il semblerait que ça enlève aussi un peu d’amertume. Je ne fais rien de tout cela, je l’aime tel qu’il est ! Read more

    Poulet à l’ail et au poivre

    Le poulet à l’ail et au poivre, c’est carrément trop bon !
    poulet3
    Ce n’est absolument pas sain, aucun doute là dessus, mais une fois de temps en temps, pourquoi pas ?
    Généralement on le mange accompagné de “stick rice” et de salade de mangue verte ou salade de papaye verte.
    Je t’expliquerai comment préparer le stick rice sous peu. En attendant, tu peux sans autre servir ce poulet super croustillant et très parfumé avec une belle salade verte, pleine de pousses en tous genres. Comme celles que je ne trouve jamais ici.
    Tu peux aussi le préparer pour un apéro, c’est croustillant, parfumé et cela peut se tremper dans des sauces en tous genres.

    En ce qui concerne la quantité d’ail, ne lésine pas. C’est ce qui donne ce bon petit goût. Comme l’ail est cuit trèèèèèèèèèès longtemps, tu ne devrais pas avoir de problème à le digérer.

    Voici la liste des ingrédients : clique dessus pour la voir en plain écran.

    poulet-ail-poivre

    La préparation est très simple :
    Coupe le poulet en dés,
    Ecrase et retire la peau de l’ail, hâche au mixer,
    Mélange tous les ingrédients,
    Laisse mariner au minimum 30 minutes.

    Fais frire le poulet dans une poêle, à feu moyen, jusqu’à ce qu’il soit bien doré et croustillant, il faut compter 15 à 20 minutes de cuisson. Si tu as une friteuse, pas de soucis, c’est encore mieux.

    poulet

    Aujourd’hui, j’ai préparé le poulet avec des ocras aux tomates et accompagné le tout d’une grosse salade verte. C’était délicieux, encore meilleur qu’avec du stick rice et de la salade de papaye !

    ocras

    ocras2

    poulet2

    Salade de poulet et mangue verte, sauce cacahuètes et orange

    Aujourd’hui, j’avais pris une bonne résolution dès le réveil : poser des rideaux sur les 2 fenêtres de ma nouvelle maison. Bah… si j’avais su…
    Dans la ville où j’habite, impossible de trouver quoi que ce soit qui s’apparente à une tringle à rideau. Non, va pas imaginer que je voulais trouver un truc spécial… un bâton tout bête avec des crochets pour le fixer m’aurait suffit. Il faut faire 80km pour trouver le premier magasin qui vend des tringles!

    Ce que tu ne sais pas encore (ou peut être déjà) c’est que quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas au …

    A la quincaillerie locale, j’ai acheté des crochets ridicules à 1 baht pièce (divise par 40 pour trouver le montant en Euros). J’ai trouvé du câble plastifié à 20 baht le mètre… et je me suis bricolé un câble  au dessus des fenêtres pour y fixer mes rideaux…

    Sauf qu’il fallait aussi trouver des rideaux à suspendre ! J’ai même pas essayé d’en trouver des tout prêts. J’ai foncé au magaz qui vend les grandes robes et les voiles pour les têtes des dames… je me suis fait regarder de travers… et j’ai acheté 2 sarongs. Attention, comme je ne suis pas tout à fait une tanche, j’ai bien pris les mesures de ma fenêtre avant d’aller acheter le tissus et j’ai demandé poliment à la gentille dame du magasin de me dire les dimensions des sarongs. (Là, on a l’impression que je débarque à peine en Asie : comme si c’était possible que qui que ce soit puisse répondre à une telle question). Selon ses dires les dimensions sont 1.80m par 2m. Pile poil parfait  !

    J’arrive à la maison, et comme de bien entendu, les sarongs sont juste pas assez grands pour couvrir la hauteur de la fenêtre : normal, faut jamais croire, faut toujours faire ouvrir les emballages et contrôler soi-même. Bien fait pour moi !

    Il faut aussi que je te dise que ma maison est rose. Pas un joli rose, non. Les murs et les plafonds sont rose cochon-pourri bien soutenu. Le sol en carrelage quand à lui est en imitation bois de couleur jaune moutarde. Si si, tu lis bien. La maison est toute neuve. Je ne sais pas ce que le propriétaire avait fumé en choisissant les couleurs mais ça devait être bien fort !

    Tout ça pour dire que bien que j’aie passé 45 minutes à choisir les couleurs des sarongs, ça n’a pas beaucoup d’importance. Pour le salon, j’ai choisi bordeaux avec des fleures roses et blanches… eh ben c’est un très mauvais choix ! Ca me rend encore plus malade d’avoir encore plus de rose.

    Pour la cuisine, j’ai pris vert sapin et moutarde comme le sol, ce qui est pas si mal même si ça ne s’accorde pas bien avec mon frigo cyan métallisé et le meuble jaune soleil pour les casseroles.

    J’en ai eu soudain tellement marre et il faisait tellement chaud que j’ai cousu les ourlets de mes rideaux à l’agrafeuse : 3 minutes 30 chrono posé terminé pour un total de 8 euros !

    J’ai mis plusieurs heures à me remettre de mes émotions et du trop plein de couleurs moches.

    Du coup, pour changer les idées, je pense à manger !

    Hier, j’ai préparé BEAUCOUP des brochettes satay : recette ici, alors je te propose de les apprêter différemment.

    saladedef

    Pour la salade :

    du chou rouge coupé très finement,

    des carottes râpées,

    de la mangue verte (acidluée) râpée,

    des feuilles de céleri-branche hachées,

    des filets de poulet marinés (comme sur la recette des satay), grillés et coupés en fines lamelles.

    légumes

    mangue-verte poulet

    Read more

    brochettes de poulet satay de Nah

    Les brochettes de poulet satay font partie des grands classiques des recettes asiatiques. On en trouve à tous les coins de rue :  avec ou sans sauce aux cacahuètes, porc ou poulet, tout est bon.
    C’est une super recette pour un apéro, lors d’un barbecue. Les brochettes sont très vite cuites et la sauce aux cacahuètes est délicieuse. C’est facile à grignoter car le poulet est sur des sticks en bambous.
    Ce qui donne ce goût délicieux, c’est la marinade pour la viande. La sauce est un plus mais n’est pas nécessaire.

    Read more

    Poulet sauté au basilic thaï

    Aujourd’hui, c’est au milieu des cartons et des valises que j’écris cette recette. Jour J-3 avant de quitter définitivement mon île. Je dois avouer, aussi étrange que cela puisse paraître, qu’elle ne va pas me manquer. 6 ans passés sur une petite île paradisiaque… Je me réjouis de revenir à un semblant de civilisation. Cette civilisation n’est en rien comparable à ce que tu vis en Europe… Mais c’est mieux que rien du tout !

    Read more

    Poulet aux noix de Cajou

    Attention, attention, avec cette recette, on fait dans le super classique. Le poulet aux noix de Cajou, c’est un des incontournables de la cuisine thaïe. Sauf que des poulets aux noix de Cajou, j’en ai goûté des centaines… et le seul qui m’a vraiment fait WOW, c’est celui de mon ex-patronne.
    Le problème principal a été de lui extorquer la recette car elle n’était pas vraiment partageuse, la froumi ! Mais, je suis une personne déterminée lorsqu’il s’agit de se régaler et, petit à petit, j’ai récolté les informations nécessaires. Il m’a fallu 2 ans d’espionnage intense mais ça en valait la peine. Il faut quand même ajouter qu’à part cette recette et les oeufs au tamarin, ce qu’elle cuisinait n’était pas terrible, on comprend donc un peu mieux la raison pour laquelle elle tenait à garder sa botte secrète !

    Read more