Voyage au Vietnam – Hanoi – et aubergines grillées au poulet

Voilà,  c’est fait, la vie est à nouveau un long fleuve tranquille, je vis heureuse avec mon nouvel ordi, j’ai réussi à retrouver tous mes documents et je n’en reviens pas de la vitesse à laquelle tout cela fonctionne chaque fois que je clique … y a pas à dire, il y a eu un poil d’évolution dans le monde informatique au cours de ces 7 dernières années. Je n’avais pas réalisé à quel point mon regretté laptop était dépassé (et moi aussi du coup!). Bon, malheureusement, niveau internet, rien ne change, j’ai toujours une connexion qui fait la course avec les escargots … mais ça, je ne peux pas y faire grand chose !

Nous voici donc de retour avec la suite des aventures au Vietnam. (Maintenant je me la pète à mort avec mon nouvel engin et je parle de moi au pluriel, ça le fait mieux).
Read more

Condiment pour le riz qui déchire tout : un gomasio amélioré …

Quelle poisse!  mon ordinateur a rendu l’âme après 7 ans de bons et loyaux service. Dire que j’ai changé le disque dur il y a 15 jours et que je viens de passer ces 2 dernières semaines à réinstaller tous mes programmes et documents… voilà que je me retrouve dans l’impossibilité de transférer mes photo de l’appareil au site web. Le récit de mes aventures au Vietnam est donc en pause car se procurer un ordinateur correct quand on habite dans un bled paumé loin de tout, c’est pas de la tarte. Je ne sais pas encore par quoi remplacer mon vieux mais solide macbook… Les MacBook Air semblent vachement fragiles et les MacBook Pro sont plutôt chers … De plus, un disque dur avec 128 Go de mémoire est un peu limité… Vraiment je n’arrive pas à décider … Tu as un conseil à me donner ?

Du coup, me voici entrain de taper avec 2 doigts sur ma tablette pour ne pas te laisser sans recette. Et attention, c’est pas n’importe quelle recette : c’est celle qui te permet de frimer sans suer !

J’ai découvert ce condiment dans un fantastique restaurant à Hanoi. Je te parlerai plus en détail de ce fameux repas lorsque j’aurais pu récupérer mes photos de voyage. Parmi tous les plats que nous avons dégusté, celui qui m’a le plus marqué c’est le petit bol de graines qui accompagnait notre riz parfumé. Un mélange qui ressemblait au gomasio mais en mieux : en plus du sel et du sésame, il y avait de la poudre de cacahuètes grillées et une pointe de sucre.

Read more

Vietnam, première partie – Cours de cuisine – Banh Khot

Ces prochaines semaines, je posterai des articles pour te décrire mon voyage au Vietnam, les bons plans, les arnaques et mes impressions sur ce pays. Le Vietnam est proche de la Thaïlande, mais je n’avais jamais eu l’occasion de m’y rendre. Notre voyage a été bref, 9 jours au total. 9 jours intenses en émotions, en couleurs et en goûts. Si tu veux connaître la recette des banh khot, continue la lecture …

Read more

Salade thaïe de haricots ailés

La nourriture thaïe c’est bon, c’est parfumé, c’est pimenté, c’est frais … on adore ça ! Oui mais parmi tous les mets thaïs qui remplissent mon quotidien, ce qui me rend dingue, ce sont les salades.
Salade de papaye verte “som tam”, salade de mangue verte et de poisson frit “yam pla douk fou”, laab de poulet “laab gai”, salade de tempuras de liserons d’eau “yam pak boung krob”, salade de nouilles instantanées “yam mama”, salade de pomelo “yam som o”, et toutes les autres.
Read more

Fantastique risotto à la citronnelle, au poireau et au vin doux

Alors là, je te livre ma recette fétiche. Cette recette, c’est de la bombe, je la préparais déjà lorsque j’habitais en Suisse… C’est THE recette que je servais à tous mes invités pour accompagner une côte de boeuf ou un filet de poisson. C’est juste parfait avec une tranche de poisson mariné dans une sauce teriaki puis juste mi-cuit. Je te dis même pas le temps qu’il m’a fallu pour mettre la main sur tous les ingrédients pour pouvoir le préparer ici ! Le riz pour risotto ne se vend qu’à 160 km de chez moi… Le poireaux, j’en trouve de temps en temps dans le centre commercial qui se trouve à 70km de mon village… Le mascarpone, c’est nouveau, c’est la première fois que j’en vois dans ce même centre commercial… et le vin doux… il vient de Bangkok … qui n’est pas vraiment la porte d’à côté. Bon, d’accord, la citronnelle pousse dans mon jardin, là au moins, pas besoin de faire trop de kilomètres.

Ce risotto est parfumé au gingembre, à l’ail, aux feuilles de combava et à la citronnelle… pas mal, non ?

Read more

Salade de nouilles de riz à la sauce tamarin-cacahuètes

Cette salade, je l’ai découverte il y a peu, en me baladant au marché.

Je ne vais jamais au marché avant 9h30… et l’autre jour que je voulais acheter du crabe, la bonne dame du stand de poissons m’a dit que pour en avoir fallait venir de bonne heure. C’est marrant mais faire le marché à 9h30, cela me semblait être de bonne heure !! En même temps, les gens, ici, se lèvent avant le soleil. A 6h du mat, tout le monde est FULL POWER … chose que je ne comprends guère car à 10h, ils ont les batteries à plat et fonctionnent au ralenti. Mais cela n’empêche que la petite dame du marché a touché en plein dans le mil et que ma fierté en a pris un coup.
Read more

Brochettes de poulet aux piments doux

Il fait froid… mais quest-ce qu’il fait froid ! La saison des pluies est là, cela fait une semaine que le ciel est couvert et qu’il pleut, il fait entre 22 et 25 degrés et on se les gèle ! Je rêve de passer mes journées sous mon duvet, je bois des litres de thés chaud (merci à Nathalie pour les fantastiques thé parfumés qu’elle m’a fait parvenir) et je rêve au retour du soleil. En résumé, ma saison des pluies, c’est un peu comme ton été en Europe, non ? Bon d’accord, c’était méchant… pour me faire pardonner … dans la série “barbecue pour l’été”, après la recette de la marinade parfaite, voici de délicieuses et originales petites brochettes.

Read more

Curry acidulé au poisson – Gaeng Som Pla

Le curry acidulé au poisson ( Gaeng Som Pla ou sour and spicy curry) est, en Thaïlande, le plus apprécié des curries. Il est très rarement présent sur les cartes des restaurants thaïs à l’étranger et méconnu des touristes. Il s’agit d’un curry sans lait de coco originaire du sud de la Thaïlande. Comme tout ce qui vient du sud du pays, son goût est intense et son pouvoir pimenté est bien supérieur à tout autre curry. Pour ma part, je ne peux pas le manger : quelques bouchées et je ne sens plus le goût d’aucun aliment, j’ai le nez qui coule et les larmes aux yeux. J’aime le goût de ce curry mais je ne peux jamais en commander au restaurant pour les raisons pré-citées. J’ai bien souvent demandé à Nan ou à mes amis de m’expliquer comment le cuisiner mais tout le monde me dit que ce n’est pas possible de faire ce curry sans trop de piment donc tout le monde refuse de m’aider à le préparer… C’est magique !

Read more

Salade thaïe – Yam Mama

Yam Mama, c’est ce que tous les enfants mangent comme encas !

Mama est le nom donné aux nouilles instantanées, en Thaïlande. Les Mama sont partout : toutes les petites échoppes du pays en vendent, les gens en mangent à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, il y a des rayons entiers de Mama dans les supermarchés.
Ces nouilles sont mangées en soupe, sautées, en salade ou même grignotées crues. En Thaïlande, si tu as un petit creux, tu manges un paquet de Mama.

Read more

Feuilles de bétel ou feuilles de lolot ?

Bah tu vois, après 7 ans passés en Thaïlande, je continue à découvrir des choses tous les jours.
J’ai reçu, dans ma boîte email, la newsletter de “la kitchenette de Miss Tâm” qui proposait une recette feuilles de lolot farcies. Cela m’a intriguée et, en lisant la recette, j’ai vu qu’elle appelait feuilles de lolot, ce que j’appelle feuilles de bétel.
Ni une ni deux, j’ai demandé à mon ami google de me montrer des photos des ces 2 feuilles et les recherches ont donné un résultat assez confus.
Et quand google ne peut pas, Nan peut ! Il suffit de crier … I need HELP ! et il arrive au pas de course.
“Sont-ce les mêmes feuilles qu’on mange et qu’on chique ?”  que je lui ai demandé.
Sa réponse étant négative je l’ai mandaté pour aller collecter des échantillons de feuilles en précisant bien que je voulais un exemplaire de celles qu’on peut cuisiner et un exemplaire de l’autre (et pendant qu’il fait le tour des jardins et qu’il se risque à croiser des serpents, moi je bois un thé et je prépare mon article… si c’est pas beau la vie …).
Je dois dire que c’est toujours très difficile de trouver les nom en Français des différents produits que j’utilise pour cuisiner car je connais les noms thaïs et que la plupart des étiquettes de produits indiquent les noms en Anglais. Tous mes livres de recettes sont en Anglais et google translate n’est pas toujours très adéquat. Comme si ce n’était pas assez pour me troubler, l’étiquetage des produits, dans ma région, laisse souvent à désirer : en bref, c’est le foutoir !

Du coup, je ne sais pas trop pour quelle raison, ces belles feuilles vertes sont devenues, sur mon blog, des feuilles de bétel. Mais shame on me, il s’agit en fait de feuilles de lolot. Je vais de ce pas éditer mes posts et rectifier mon erreur. En même temps, à ma décharge, il est facile de les confondre.

La feuille de bétel est celle qui se chique et qui te fait les dents toutes rouges (beaucoup de personnes âgée, dans mon village, en consomment et c’est toujours assez déugeux de les voir sourire). Elle est plus épaisse que la feuille de lolot, son odeur est plus discrète et plus poivrée. Ici la forme des feuilles est différente mais, selon Nan, il arrive qu’elles soient de même forme… le seul vrai moyen pour les différencier est donc l’odeur qu’elles dégagent.
La feuille de lolot est celle qui se mange. Elle est plus fine que la feuille de bétel et son odeur est plus puissante et bien plus parfumée.

Juste pour simplifier les choses, en Thaï, la feuille de bétel s’appelle bai plu et la feuille de lolot s’appelle bai cha plu.

 

Recettes avec des feuilles de lolot :
feuilles de lolot farcies, ou selon le titre original : brochettes de tofu aux feuilles de lolot. Très jolie recette de chez Miss Tâm.
hor muk, flans de poulet au curry rouge
salade de riz thaïe

Vermicelles oranges, nouilles sautées

Eh ben, cette recette se sera fait attendre. Il a fallu que je patiente 3 ans pour pouvoir avoir un cours privé de cuisine. Quand finalement j’ai compris comment les préparer, il y a eu 3 jours de pluies diluviennes durant le week-end. Impossible donc de me rendre au marché pour acheter les ingrédients nécessaires. Puis, pour couronner le tout, lorsque je me suis décidée à les cuisiner et à prendre des photos, on a eu droit à une coupure d’eau courante durant 36 heures… j’ai donc renoncé à salir quoi que ce soit de ma cuisine et on a mangé dehors.
… 15 jours plus tard… LA VOICI ENFIN : LA RECETTE DES VERMICELLES ORANGES.

Read more

Champignons sautés au basilic sacré

En faisant mes commi, je me suis retrouvée nez à nez avec des champignons bien frais qui m’ont fait envie. Juste à côté d’eux, se trouvait le basilic sacré… ni une ni deux, j’ai tout embarqué et j’ai décidé d’essayer ce mélange de saveurs. Le résultat a été à la hauteur de mes attente, je te livre donc la recette ! (je ne te dis pas le nombre de recettes que je ne posterai jamais car mes idées ne sont pas toujours brillantes). Voici une variante du fameux poulet au basilic. Ces champignons accompagnent parfaitement des viandes grillées.

Read more

Boeuf grillé de A, sauce au piment séché

Cette recette de boeuf grillé, c’est celle de A.
Bah, si, c’est son nom, il s’appelle A (prononcé en Anglais, s’il vous plait). En Thaïlande, les gens ont des noms à coucher dehors (ils disent sans doute la même chose pour nos noms…) du genre Ad-ameen Khooldeen ou Dontikhorn Wangsupiyoh ou encore Phichayaphak Yadyingprapan. Je te jure que j’invente pas, et je te promets que quand je dois mémoriser la liste des noms de 40 élèves que j’ai dans ma classe, c’est pas de la tarte. Du coup, comme personne ne s’appelle parmi avec des noms pareils, tout le monde a un surnom.
Read more

Flans de poisson au curry rouge – Hor Mok

Ces petits flans de poisson au curry rouge (Hor Mok), cuits à la vapeur, sont juste magiques. Ils sont parfaits pour un buffet d’été entre amis ou pour un brunch parfumé. Ils peuvent être mangés chauds, tièdes ou froids.

En fait, ce ne sont pas vraiment des flans mais je ne sais pas trop quel nom leur donner. C’est un peu entre un flan et une terrine … Si t’as une idée de nom plus appétissant que flan de poisson, je suis preneuse !

C’est un des plat que Nah nous préparait régulièrement lorsqu’elle cuisinait notre lunch … elle avait l’obligation d’en faire une double ration pour que j’en aie pour mon repas du soir également !

Read more

Laab – salade thaïe de poulet

Laab ou Larb est une salade thaïe à base de viande hachée originaire de la région d’Issan (nord-est de la Thaïlande). On peut la préparer avec du boeuf, du porc, du poulet, du canard, des crevettes, etc. Elle est généralement mangée tiède ou froide, avec du riz collant (kaow niao), des haricots crus, du concombre, du chou blanc cru et des herbes aromatiques. Plat très parfumé et acidulé, il est parfait pour l’été. Si tu commandes cette salade en Thaïlande lors d’un prochain voyage, fais bien attention car elle est souvent très pimentée.

Read more

Pad thai – ma version

Des pad thai, j’en ai mangé des centaines … (je n’exagère que très peu),  le pad thai, c’est un peu ce qui te sauve la vie lorsque tu habites en Thaïlande !
Quand tu es Européenne et que tu aimes bien manger plein de choses variées, ce n’est pas facile de vivre sur une petite île perdue… et de te nourrir de riz à tous les repas. Je te jure qu’après 15 jours à ce régime, tu rêves d’une purée de pommes de terre, d’un sandwich à n’importe quoi ou de pâtes, même sans sauce. Sauf que bien sur, sur cette île, rien de tout cela ! Ce qui se rapproche le plus d’un plat de pâtes et qui ne contient pas de grains de riz, c’est le pad thai. Le pad thai, c’est pas cher, c’est pas du riz, c’est vite préparé et c’est bon : plein de raisons pour qu’il finisse dans mon estomac.

Read more

Sticky rice – Riz gluant thaï

Le sticky rice, glutinous rice, riz gluant, riz glutineux ou riz collant, etc.
est en fait une sorte de riz asiatique à petits grains. Ce n’est pas le même riz que le riz jasmin, le riz thaï ou le riz parfumé qu’on trouve dans les rayons de nourriture asiatique dans les supermarchés. On ne le cuit pas de la même manière que le riz traditionnel et il est est utilisé comme base pour de nombreux desserts thaïs.  Pour plus d’infos: wikipédia.

Read more

Travers de porc aux 5 épices et à la cannelle

Je ne suis pas vraiment une grande mangeuse de viande de porc. J’en ai déjà parlé dans mes posts précédents : en Thaïlande, la viande de porc a une odeur assez forte et cela me dérange souvent. Je fais là une exception car j’ai goûté ce plat chez une amie et je me suis régalée. J’ai donc essayé de reproduire sa recette… et c’était tout aussi délicieux que l’original ! La viande est ultra tendre car elle cuit longtemps, le goût des “5 épices” est parfaitement équilibré, c’est salé et doux à la fois … slurp…

Tu peux accompagner ce plat avec des pousses de pois sautées dont la recette se trouve ici.
Read more

Lassi citron vert, gingembre et miel

Juste parce que c’est les vacances et que j’ai du temps pour m’amuser… je t’ai préparé une recette en images.

Lassi est le nom donné à une boisson indienne à base de yogourt. Oui, bon, c’est aussi le nom d’un chien mais il ne fait pas partie de ma recette pour cette fois.

Boisson rafraîchissante, tout simple et vite prête, elle est idéale lorsqu’on git sur un transat avec les doigts de pied en éventail… Pas de panique, tu peux faire de même sur ton sofa et imaginer l’odeur des vacances…

Enjoy !

cocktail-background

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Bon, je ne sais pas vraiment si c’est une salade japonaise vu que je ne suis jamais allée au Japon. Par contre, elle ressemble beaucoup aux salades que j’ai eu l’occasion de déguster dans des restaurants japonais à l’étranger. La sauce a un bon petit goût de sésame grillé, elle est relevée et douce à la fois. Le nashi apporte de la fraicheur et du croquant … au fait, tu connais le nashi ?


salad4

Il s'agit d'un type de poire que l'on nomme également poire asiatique ou poire japonaise. C'est un peu entre une poire et une pomme au niveau du goût, c'est juteux et croquant, c'est subtilement parfumé et sucré. Bien frais, j'aime beaucoup. Il existe plein de variétés de nashi, un peu comme pour nos pommes ou poires. Vu la qualité de l'étiquetage et le peu d'information sur les produits que l'on achète dans les magasins locaux, je ne peux pas vraiment te donner de détails sur ce type de nashi en particulier.

Généralement, je prépare cette salade pour recycler les restes de poulet grillé de la veille. Là, j’ai utilisé un cuisse laquée au miel et au gingembre qui n’avait pas trouvé preneur.
La salade serait certainement encore meilleure avec un mélange de jeunes pousses fraîches et de petites feuilles de salades variées… simplement cela n’est possible que dans mes rêve puisqu’ici, je ne trouve pas vraiment un grand choix de salade (et même, des fois, pas de salade du tout). J’ai utilisé de la salade iceberg, du chou chinois et du bok choi hachés finement.

Liste des ingrédients pour 2 personnes :

150 gr de mélange de salade et jeunes pousses
1/2 carotte râpée
4 tiges d’oignon vert émincées
1 nashi en tranches
150 gr de poulet grillé, froid, coupé en morceaux
1 c.c. de graines de sésame blond grillées (ou mélange de sésame blond et  noir)

pour la sauce :
3 c.s. de sauce soja peu salée
1/2 c.c. d’huile de sésame 
3 c.s. d’huile de pépins de raisin
3 c.s. de vinaigre balsamique blanc
1 c.s. de sucre
1/2 c.c. de gingembre frais râpé
1/2 c.c. d’ail pressé (facultatif)

Mélange la salade, les carottes râpées, les oignons verts dans un saladier ou dans des assiettes.

Sur la salade, arrange les morceaux de poulet et de fines tranches de nashi.

Dans un bol, mélange tous les ingrédients de la sauce.

Verse la sauce sur la salade et mélange bien.

Ajoute les graines de sésame grillées et sers aussitôt.

 

salad1

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Salade japonaise au poulet et aux nashis

Ingrédients

  • pour 2 personnes :
  • 150 gr de mélange de salade et jeunes pousses
  • 1/2 carotte râpée
  • 4 tiges d'oignon vert émincées
  • 1 nashi en tranches
  • 150 gr de poulet grillé, froid, coupé en morceaux
  • 1 c.c. de graines de sésame blond grillées (ou mélange de sésame blond et  noir)
  • pour la sauce :
  • 3 c.s. de sauce soja peu salée
  • 1/2 c.c. d'huile de sésame 
  • 3 c.s. d'huile de pépins de raisin
  • 3 c.s. de vinaigre balsamique blanc
  • 1 c.s. de sucre
  • 1/2 c.c. de gingembre frais râpé
  • 1/2 c.c. d'ail pressé (facultatif)

Préparation

  • Mélange la salade, les carottes râpées, les oignons verts dans un saladier ou dans des assiettes.
  • Sur la salade, arrange les morceaux de poulet et de fines tranches de nashi.
  • Dans un bol, mélange tous les ingrédients de la sauce.
  • Verse la sauce sur la salade et mélange bien.
  • Ajoute les graines de sésame grillées et sers aussitôt.
  • http://www.aupaysdespiments.com/salade-japonaise-au-poulet-et-aux-nashis/

    Courge caramélisée et lait de coco

    Ce dessert est une vraie tuerie. Ici, il est servi avec du lait de coco dans lequel tu peux ajouter des glaçons, si tu le souhaites … mais tu peux très bien supprimer le lait de coco et servir la courge caramélisée tiède sur une boule de glace “fleur de lait” ou coco.

    courge2

    Depuis longtemps déjà, je voulais préparer ce dessert, le problème a été d’obtenir la recette. Une recette thaïe est à l’image de la vie quotidienne dans mon bled : floue et fluctuante. Je te jure, il faut que tu essaies la prochaine fois que tu viens en Thaïlande : tu demandes à une personne locale de t’expliquer comment préparer un plat que tu aimes. Et là, deux possibilités : soit tu es dans un jour de patience infinie et tu essaies de poser des questions pour obtenir des informations précises que tu n’obtiendras pas, soit t’es dans un jour de trop-plein et tu rentres à la maison broucouille.
    La technique qui marche le mieux, c’est l’espionnage : il s’agit de rester dans la cuisine au moment de la préparation du plat et de prendre note de ce qui est fait. Du coup, pas besoin de poser de question et pas besoin de s’énerver.
    Je pense que c’est difficile d’obtenir une recette car les gens n’en lisent pas. Ils cuisinent comme ils ont appris à la maison, en famille. Personne ne mesure précisément des aliments et personne n’écrit les recettes.

    Juste pour te donner l’exemple de ma courge, j’ai d’abord essayé de demander la recette à Nan.
    Il a dit : “oh, c’est super facile à faire, il faut nettoyer la courge et la cuire dans du caramel”.
    J’ai évité de dire à haute voix toutes les remarques sarcastiques qui dansaient dans ma tête et j’ai demandé quelle quantité de sucre il fallait mettre par kilo de courge.
    La réponse a été “il faut pas en mettre trop” … no comment !

    J’ai ensuite demandé à mes collègues de m’expliquer comment préparer cela.
    Réponse : “tu cuis la courge et tu mets le caramel dessus”.
    Question :  “tu cuis la courge dans le caramel ou séparément ?”
    Réponse : “comme tu veux …”
    … désespoir…

    Read more

    la cuisine sauvage

    Chaque mois, sur le site de référence recettes.de, il y a un concours de recette de cuisine. Le thème change en fonction des saisons et des humeurs du jury. Cette fois, la cuisine sauvage est à l’honneur, autant dire que cela m’interpelle. La cuisine sauvage, je la pratique au quotidien et dans tous les sens du terme : cuisiner à même le sol, sans équipement, dépecer les poissons que les voisins nous offrent, acheter au marché des poulets qui ont encore la tête et les pattes, choisir des poissons séchés mangés par les vers, lutter contre les fourmis qui envahissent la cuisine, les poulets des voisins qui viennent pondre sur ma terrasse et les chèvres qui broutent mes plantes aromatiques… et surtout, goûter des nouvelles herbes, graines, fruits, …  plusieurs fois par semaine. C’est fun, c’est intéressant mais c’est aussi un peu exténuant …
    Le plus drôle, pour moi, est de voir les gens collecter leur nourriture : où que tu regardes, tu vois tes voisins ramasser des feuilles, des fruits, creuser pour trouver une racine de ci ou de ça, tu vois passer des gens avec des poulets vivants sous le bras…
    Autour de chez moi, en bordure de champs, il y a du galanga, des plants de padan, du basilic sacré, … qui poussent de manière sauvage.

    Chaque fois que je découvre un nouveau fruit ou de la verdure comestible, je demande à Nan ce que c’est exactement et il m’explique comment s’en procurer … la réponse se termine toujours par un truc du genre : “tu peux aller en ramasser là-bas, derrière la maison, j’en ai vu l’autre jour !” Sauf que moi, c’est hors de question que j’aille crapahuter dans les herbes hautes et les broussailles. Non de non. Vu la quantité de serpents, scorpions et scolopendres qui habitent autour de chez moi, tu ne me fais pas quitter le chemin bétonné. Si, je te jure, il y a des cobras, des king cobras, des pit vipères (et plein d’autres dont je ne connais pas les noms) qui logent dans les champs de canne à sucre et dans les cultures qui entourent ma maison. J’en ai vu de me propres yeux et ce n’est pas un spectacle qui me donne la force d’aller récolter des plantes sauvages. Si y a bien un truc qui peut me couper toute envie de manger, c’est l’idée de me retrouver nez à nez avec un serpent.

    La plus belle expérience de cuisine sauvage à laquelle j’ai eu droit, c’était en Australie, lors d’un voyage au parc national de Kakadu. (Ce parc national a une superficie qui correspond à la moitié du territoire suisse). C’était il y a de nombreuses années (soupir) et je te ressors des vieilles photos …

    australia5def

    Read more