Calmars sautés à la confiture de piments

Cette fois-ci les rôles sont inversés, je suis en mode thé chaud, soupe à la courge et gratin de pommes-de-terre et toi tu es du genre smoothie glacé et salade. J’ai même sorti ma seule et unique paire de chaussettes que je garde normalement pour les voyages en avion. Dans la maison, je me les Gèle (si, si, avec un G majuscule!), je vis sous mon duvet mais, malheureusement, je ne peux pas éteindre les ventilateurs sous peine d’odeurs nauséabondes et de moisissures sur les meubles. Le taux d’humidité a fait péter la sonde : la lessive ne sèche plus.

Allez, je te balance un petit film pour te faire partager ma douleur (pas de commentaire sur l’état du jardin, stp. On a finalement réussi à défricher l’avant de la maison… tu peux d’ailleurs voir papayer, bananier, galanga, gingembre, jasmin, calamansi … mais l’arrière de la maison est toujours à l’état de jungle). T’as qu’à cliquer sur le lien pour visionner la vidéo… (sorry, j’ai toujours pas compris comment afficher la fenêtre du film directement sur ma page.)

weather – Moyenne
tu vois le genre ? C’est la fête à la grenouille tous les jours !

Bon, du coup, je me triture les neurones pour te poster une recette qui te rappelle l’été, sans pour autant me coller des frissons. Et la voici la voilà : THE recette, celle de Nan, celle que quand il la prépare, je fais du pain (parce qu’ici on ne trouve pas de pain dans les magaz) pour saucer la sauce du plat. Nan me regarde toujours de travers et j’ai droit à un commentaire du genre : why do you do that ? avec une grimace de dégoût. Mais autant te dire que cela ne me fait aucun effet, tout juste si je l’entends.
Tu vois, ces calmars, tu peux les manger chauds, tièdes ou froids. Tu peux par exemple les servir froid à l’apéro, c’est super top. Ou alors, comme moi, tu les manges bien chauds avec un bout de pain et un grog.

chilijamLa confiture de piments, tu connais ? En Thaï, on appelle ça nahm prik pao. Il s’agit d’une pâte à base de piments doux séchés et grillés, d’ail, d’échalotes, de pâte de crevettes, de sucre, de tamarin et d’huile. C’est à la fois doux et parfumé, c’est très légérement piquant et carrément super délicieux. Si t’as jamais essayé, c’est à tester d’urgence! La confiture de piment peut s’utiliser dans les sauces à salade, dans les soupes ou comme condiment pour sauter des légumes ou de la viande. Mais c’est délicieux également juste tartiné sur une tranche de pain grillé et aillé!

Ce jour là, à la maison, on n’avait plus d’oignons (quand il pleut, je vais pas au marché, je vais nulle part), mais c’est meilleur avec. Du coup, je les ajoute à la recette même si on ne les voit pas sur les photos.
La confiture de piment est toujours recouverte d’une couche d’huile, je te recommande vivement d’utiliser un peu de cette huile parfumée pour faire revenir les calmars.

Je ne te fais pas attendre d’avantage, voici comment procéder :


Liste des ingrédients pour 2 personnes:


400 gr de calmars  frais, entiers


5 gousses d’ail pelées et émincées


2 c.s. d’huile (utiliser 1 c.s. d’huile de la confiture de piment si possible)


3 c.s. de sauce d’huîtres


1 oignon pelé et coupé en lamelles dans le sens de la longueur


2 c.s. de confiture de piment (nahm prik pao)


3 c.s. de sauce de poisson


1 c.s. de sucre


sel et poivre à volonté


 

 

encornets1

Vide, nettoie les calmars, coupe les chapeaux en rondelles d’1cm d’épaisseur, coupe les tentacules en 3.
Fais chauffer l’huile dans une poêle et fais-y revenir l’ail et l’oignon à feu moyen.
Lorsque les oignons commencent à être tendres, ajoute les calmars bien égouttés et fais-les revenir 2-3 minutes.
Ajoute le reste des ingrédients et baisse le feu. Mélange bien, goûte et ajoute sel et poivre.
Mijote quelques minutes, en fonction de la taille des calmars. Attention de ne pas trop les cuire autrement ils deviennent élastiques.

encornets2 encornets5

 

Calmars sautés à la confiture de piments

Calmars sautés à la confiture de piments

Ingrédients

  • Liste des ingrédients pour 2 personnes:
  • 400 gr de calmars frais, entiers
  • 5 gousses d'ail pelées et émincées
  • 2 c.s. d'huile (utiliser 1 c.s. d'huile de la confiture de piment si possible)
  • 3 c.s. de sauce d'huîtres
  • 1 oignon pelé et coupé en lamelles dans le sens de la longueur
  • 2 c.s. de confiture de piment (nahm prik pao)
  • 3 c.s. de sauce de poisson
  • 1 c.s. de sucre
  • sel et poivre à volonté

Préparation

  • Vide, nettoie les calmars, coupe les chapeaux en rondelles d'1cm d'épaisseur, coupe les tentacules en 3.
  • Fais chauffer l'huile dans une poêle et fais-y revenir l'ail et l'oignon à feu moyen.
  • Lorsque les oignons commencent à être tendres, ajoute les calmars bien égouttés et fais-les revenir 2-3 minutes.
  • Ajoute le reste des ingrédients et baisse le feu. Mélange bien, goûte et ajoute sel et poivre.
  • Mijote quelques minutes, en fonction de la taille des calmars. Attention de ne pas trop les cuire autrement ils deviennent élastiques.
  • http://www.aupaysdespiments.com/calmars-sautes-a-la-confiture-de-piments/

     

     

    12 commentaires

      • Kris dit

        Coucou,
        Cela dépend très certainement des marques. As-tuu essayé la marque en photo sur mon article ? Ici, elle n’est pas forte du tout.
        Toutefois, comme je l’ai expliqué à Chris, les marques thaïes produisent des goûts différents pour l’exportation. On a été surpris pas le goût des condiments thaïs achetés en Suisse lors de notre dernier voyage. Du coup, je doute …
        Je vais faire un appel sur Facebook pour savoir si quelqu’un connait une marque peu piquante 😀

        • Salut!
          Merci pour ta réponse! Non, je n’en ai jamais vu ici mais je viens en Thaïlande le mois prochain, je ferai donc le plein de ta marque 😉 Dans ta réponse à Chris, tu indiques en commander depuis une boutique de Bangkok: peux tu me donner le lien?
          Très bonne journée et fais nous encore saliver avec tes belles recettes (tu pourras voir sur mon blog que j’adore la cuisine thaï 😉 )

    1. chris 06 dit

      Effectivement, çà tombe sec,et c’est tristounet.
      J’ai des amis qui sont rentrés mi juin,de là-bas et il pleuvait déjà.
      Lui est à la retraite depuis cette année ,et étant un amoureux fou de la ThaÏLANDE, il y est resté 3mois, ( son épouse ne l’a rejoint que le dernier mois, puisqu’elle est encore en activité.°
      Il avaient envisagé de se retirer là-bas ,mais leur ayant attiré l’attention sur beaucoup de points…….. il y a une grande différence d’âge entre eux deux,…….ils ont réfléchi …….
      Du coup ,ils font machine arrière, et à, mon avis c’est plus sage, et raisonnable.
      Tout ce blabla, pour dire que la saison des pluies n’est guère sympathique, où que tu te trouves, mais surtout dans des pays si ensoleillés.
      Pour en revenir à ta recette, je n’ai jamais acheté ce type de confiture,par peur de la teneur en piments. Je vais essayer de trouver ta marque , car tu connais ma curiosité.
      La semaine prochaine je vais me lancer dans ta recette précédente, en souhaitant ne pas trop me planter ,car il faut tout de même avoir le tour de main pour le remplissage des demi- sphères.. Évidemment, n’ayant pas le bonheur d’avoir eu des cours de cuisine, ce sera plus dur, mais je serai persévérante.
      Allez, prends prétexte de ce temps pourri pour boire un bon grog et rester sous la couverture avec un livre de cuisine,un roman , ou, tout simplement, en bavardant avec nous.
      Si cela peut te faire plaisir, je peux t’envoyer des chaussettes, il suffit de me confier les pointures. Ne te gêne surtout pas, ce serait stupide. Si je puis te rendre service, j’en serai très heureuse.
      Je t’embrasse avec beaucoup de chaleur. Chris 06
      Veux-tu que je t’envoie des chausettes

      • Kris dit

        La vie en Thaïlande est agréable si on est à la retraite. Il faut toutefois habiter près d’une grande ville, de manière à pouvoir profiter des infrastructures : magasins corrects et hôpitaux. Les petites villes et les villages sont équipés d’hôpitaux locaux qui ne sont pas vraiment recommandables. La vie ici est très bon marché, contrairement à la vie en France, cela permet donc de profiter de sa retraite à fond et le climat est (normalement) agréable. Il faut toutefois faire attention car si on ne connait pas le pays (même après 7 ans ici et en parlant Thaï, il m’arrive des trucs de fous), on peut avoir de vraies mauvaises surprises. Et il faut avoir l’esprit ouvert car rien ne fonctionne comme en Europe. Le plus important est de ne pas construire de maison : ça, c’est la vraie galère/arnaque. Acheter une maison déjà construite est envisageable mais dès qu’on montre notre tête d’Européen, les prix montent en flèche. La location est nettement plus efficace. La règle principale reste de ne surtout pas se lancer dans un business parce que là, c’est la vraie galère !

        Quand à la confiture de piment, j’imagine effectivement que la force des piments dépend de la marque que tu achètes. Ici je ne trouve que “mae pranom” (celle de la photo) et elle n’est pas très forte. Maintenant, je sais que les marques thaïes produisent des goûts différents pour l’exportation. Lors de nos dernières vacances en Suisse, on a été surpris par la sauce d’huîtres et la sauce soja épaisse qui, bien qu’était de la même marque que celles quant achète ici, n’avaient pas du tout le même goût. Du coup, j’espère que la confiture de piments ne sera pas pimentée.
        Je dois avouer que je triche. Je n’achète plus cette marque de confiture de piments, je commande la mienne à Bangkok (rien que ça) dans un magasin qui prépare des condiments organiques.
        Je me réjouis de savoir comment sont tes Kanoum Krok. Envoie-moi une photo 🙂 Tu vas te lancer dans la version sucrée ou salée ?
        Merci ta généreuse offre d’envoi de chaussettes 😀 c’est super chou de ta part. Je peux en trouver ici au besoin … mais je préfère ne pas en acheter, j’aime bien me plaindre 😉
        Gros becs à toi
        Kris

    2. Mais haaaaan, j’ai fini ma confiture de piment. Suis tristesse! Effectivement, celle que j’avais achetée chez Paristore dépotait un max, je l’utilisais vraiment avec parcimonie (et pourtant, j’aime quand ça arrache^^).

    3. Albert dit

      Bonjour,
      Blog tres interessant et tres bonnes recettes, thaies et fusion! Ce plat est aussi tres bon avec du basilic rajoute juste a la fin de la cuisson (horapa, “sweet thai basil”). Bonne continuation !

      • Kris dit

        Bonjour Albert,
        Merci pour vos éloges 😀
        Quelle bonne idée d’y ajouter du basilic doux ! Je note et j’essaierai la prochaine fois.
        A bientôt.
        Kris

        • albert dit

          J’ai la chance d’habiter HK, et on a un certain nombre d’épiceries thaies partout donc contrairement au reste de tes lecteurs j’ai la chance de trouver tout ce que tu trouves (plus cher c’est sûr). Une poignée de sataw décortiqués , 20hk$=2€… sinon je serai curieux de connaître l’île du sud sur laquelle t’es restée ? Je n’ai jamais vu le nom dans un de tes posts. Sinon, comme t’es dans le sud, le tai pla (fermented fish gut), t’en penses quoi? Bonne continuation et au plaisir de se croiser en Thaïlande un de ces 4 (j’y passe quelques jours chaque année!)

          • Kris dit

            Bonjour Albert,
            WOW HK ! Cela fait parties de ma “bucket list” des destinations Asiatiques ! Effectivement, tu peux mettre la main sur les mêmes produits que ceux que l’on trouve en Thaïlande.
            J’ai habité plusieurs années à Koh Lipe, île tout au sud, juste à la frontière avec la Malaisie. A 1 heure de bateau de Langkawi.
            Quand au Tai Pla, je n’y ai jamais goûté. C’est originaire de Nakhon Si Thammarat qui se trouve un bon bout plus au nord et sur la côte est. Ici, je n’ai jamais vu de curry préparé avec cette sauce.
            Dans la région où j’habite, on mange énormément de poisson séché-salé : pla khem
            A bientôt j’espère
            Kris

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Petit calcul anti-spam ... * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.